États-Unis

De Hearts of Iron 4 FR Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
États-Unis
United States.png
Capitale:
Washington DC

Type de gouvernement:
République démocratique

Faction:
Neutre

Les États-Unis d'Amérique sont une des puissances dominantes du monde en 1936, dominant le continent américain. Malgré leur énorme potentiel de production et leur population nombreuse, ils sont pénalisés en début de jeu par leurs esprits nationaux et leurs lois qui limitent très fortement leurs capacités de recrutement et de production initiales. Réveiller ce géant nécessite en effet de sortir de la crise économique et de faire sortir le pays de son isolement diplomatique pour en faire une puissance incontournable. S'ils restent démocratiques, les États-Unis peuvent alors devenir un acteur majeur de la guerre, grâce à leur flotte immense et à leur puissante industrie.

Avec l'extension Man the Guns, les États-Unis peuvent alternativement choisir de tendre vers le communisme ou le fascisme. Au prix d'une guerre civile, il leur sera ensuite possible de tenter de propager leur idéologie et leur influence dans le monde.

Contexte historique

...

Technologie

Technologies militaires Technologies navales Technologies aériennes Électronique et industrie Doctrines
  • Armes légères I
  • Infanterie motorisée
  • Marines I
  • Cie du génie I
  • Cie de reconnaissance I
  • Char de la Grande Guerre
  • Artillerie tractée
  • Canon antiaérien tracté
  • Destroyer I
    • Classe Farragut améliorée
  • Croiseur léger II
  • Croiseur lourd I
    • Classe Portland améliorée
  • Croiseur de bataille I
  • Cuirassé I
    • Classe New Mexico améliorée
  • Porte-avions II
    • Classe Yorktown améliorée
  • Sous-marin II
  • Navire de transport


  • Destroyer II
    • Sonar passif
    • Grenade ASM basique
  • Croiseur II
    • Catapulte améliorée
    • Blindage de croiseur basique
  • Cuirassé I
    • Blindage de coque incliné
  • Porte-avions II
  • Sous-marin II
  • Torpille
  • Batterie légère
  • Batterie intermédiaire
  • Batterie lourde
  • Batteries secondaires en tourelles
  • Navire de transport
  • Mine à contact
  • Mouillage de mines sous-marin
  • Chasseur de l'entre-deux guerres
    • Chasseur de l'entre-deux-guerres embarqué
  • Appui aérien rapproché I
    • Appui aérien rapproché embarqué I
  • Bombardier naval I
    • Bombardier naval embarqué I
  • Bombardier de l'entre-deux guerres
  • Stockage de carburant
  • Raffinage de carburant I

Doctrine terrestre

  • Puissance de feu supérieure

Doctrine navale

  • Attaque des bases ennemies

Doctrine aérienne

  • Aucune

Les technologies de départ pour les États-Unis sont bien avancées du point de vue de la marine et de l'aviation embarquée, plus retardées en ce qui concerne les chars et avions lourds. Le pays dispose dès le départ de quatre emplacements de recherche, et peut en obtenir six au total, lui donnant une très nette avance technologique en fin de partie.

Politique

Esprits nationaux

The Great Depression icon
La Grande Dépression
  • Coût de poids politique par jour : +1
  • Usines de biens de consommation : 30%
  • Efficacité du gain de ressources : -20%
  • Facteur de population recrutable : -50%
  • Tension mondiale permettant de rejoindre une faction : +20%
Bien que le phénomène soit mondial, la Grande Dépression a débuté aux États-Unis avec le krach de 1929, lequel a entraîné une envolée du chômage et une forte baisse des recettes fiscales. La guerre n'est donc pas à l'ordre du jour pour la population américaine et son gouvernement, toujours englués dans la crise.
Home of the Free icon
Berceau de la liberté
  • Défense de la dérive idéologique : +20%
  • No.png Possibilité de rejoindre des factions basées sur une autre idéologie
  • Yes.png Peut créer des factions
Les États-Unis se considèrent comme le bastion, voire le berceau, de la démocratie et de la liberté. Quels que soient leurs choix, il leur sera difficile de transiger sur leurs valeurs, même si certaines opportunités sont tentantes.

Les États-Unis débutent avec deux esprits nationaux. Le fait d'être le « Berceau de la liberté » incline le pays à rester démocratique et l'empêche de rejoindre une faction d'une idéologie différente de la sienne. La Grande Dépression est beaucoup plus handicapante : elle réduit fortement le nombre d'usines civiles disponibles, ainsi que la population recrutable. Ceci, combiné aux lois particulières appliquées dans le pays, le rend particulièrement lent à trouver son plein potentiel. Les effets de la dépression peuvent cependant être progressivement atténués par des priorités nationales, permettant au pays de peu à peu développer son industrie.

Idea mtg naval treaty adherent icon
Signataire du traité naval de Londres
  • Coût maximal des porte-avions : 9 500
  • Coût maximal des croiseurs : 5 600
  • Coût maximal des vaisseaux lourds : 10 000
Les États-Unis ont signé le traité naval de Londres, et doivent par conséquent limiter la taille de leurs navires capitaux.

Dans la mesure où ils sont signataires du traité naval de Londres, les États-Unis voient le coût de production de leurs navires limité, ce qui signifie qu'ils ne peuvent pas créer de navires de guerre trop puissants. Ils peuvent éventuellement se retirer de ce traité durant les négociations qui ont lieu début 1936, et ont 120 jours pour le faire, ou peuvent par la suite le quitter si la tension mondiale excède 20%. Se retirer des traités navals se fait par une décision coûtant 150 points de poids politique, et fait remonter la limite imposée aux signataires restant. Ainsi, se retirer des traités supprime la limite pour soi, mais augmente aussi les capacités des autres pays.

Partis politiques

Parti politique Idéologie Popularité Chef du parti Au pouvoir ?
Parti démocrate Democracy Démocratique 99% Franklin Roosevelt Oui
Parti Communiste américain Communism Communiste 1% Earl Browder Non
Légion d'argent américaine Fascism Fasciste 0% William Dudley Pelley Non
Non-Aligné Neutrality Non-aligné 0% Dirigeant aléatoire Non (impossible sans mod)

Les États-Unis sont un pays démocratique dont le fonctionnement, dans le jeu, est particulier : tous les quatre ans (1936, 1940, 1944) se déroulent des élections qui poussent le joueur à choisir le candidat le plus à son goût, chaque candidat apportant divers bonus. Il est également possible d'utiliser des conseillers politiques pour changer d'idéologie.

Élections

...

Le Congrès

Certaines priorités nationales sont limitées par le mécanisme du Congrès : il est nécessaire pour les activer de disposer d'une majorité assez large dans les assemblées (Sénat et Chambre des représentants). Régulièrement, des événements aléatoires viennent ajouter ou retirer des sénateurs et représentants au parti au pouvoir. Pour accroître la majorité, il est également possible de dépenser du poids politique dans des opérations de lobbying plus ou moins poussées. Parfois, des missions sont également données par des sénateurs ou représentants influents : si, dans un temps limité, une construction en particulier est terminée dans leur état, ils influenceront le Congrès en faveur du gouvernement.

Si des décisions permettent d'augmenter le soutien du Congrès contre du poids politique, d'autres permettent au contraire d'utiliser ce soutien pour obtenir des bonus (diminution des usines civiles requises pour les biens de consommation, augmentation de la vitesse de recherche...). Que ce soit par décision ou par priorité nationale, tout usage de la majorité au Congrès entraîne le passage d'une partie des sénateurs et représentants dans l'opposition.

Enfin, il est possible de faire de l'Alaska, d'Hawaï et de Porto Rico des États, ajoutant des sénateurs et faisant de ces états des territoires nationaux.

Diplomatie

Les États-Unis ont un bonus relationnel initial avec tous les pays démocratiques. Ils garantissent tous les pays d'Amérique ce qui leur permet de les protéger contre les attaques extérieurs. Ils disposent également d'un état fantoche, les Philippines.

Priorités nationales

Arborescence des priorités nationales des États-Unis.

L'arbre de priorités nationales des États-Unis est divisé en trois parties indépendantes.

  • La première concerne la gestion intérieure du pays et de la crise, qui peut se faire soit en suivant la politique de New Deal de Roosevelt, soit en revenant à l'étalon-or. La première option vise à sortir de la crise par des mesures sociales, la deuxième par des mesures plus tournées vers l'économie et le commerce. Un deuxième choix consiste à afficher clairement la neutralité du pays et à développer ensuite une industrie de guerre nationale ou, au contraire, à pratiquer l'interventionnisme et à focaliser l'action sur une entrée en guerre précoce.
  • La deuxième partie concerne les plans de guerre : ces priorités permettent d'élaborer des plans de guerre contre les grandes puissances et les pays voisins, afin d'être plus efficace lors de leur attaque.
  • Enfin, la troisième arborescence, le département de la guerre, permet d'améliorer les différents secteurs de l'armée, de la marine et de l'aviation, en particulier via des bonus technologiques.
Man the Guns ajoute des possibilités d'histoire alternative pour les États-Unis.

Avec Man the Guns, les branches « Poursuivre le New Deal » et « Rétablir l'étalon-or » donnent respectivement la possibilité de se rapprocher du communisme ou du fascisme. Il est possible de rester démocratique tout en s'approchant de ces idéologies, ou alors de les embrasser totalement au prix d'une guerre civile. L'une et l'autre de ces voies, si elles sont suivies jusqu'à la guerre civile et au changement de régime, donnent des possibilités d'expansion contre les autres grandes puissances.

Économie

Lois

Lois de conscription Législation économique Législations commerciales

Disarmed Nation.png Nation désarmée

Undisturbed Isolation.png Isolationnisme intégral

Free Trade.png Libre échange

1 % de population recrutable

50% d'usines de biens de consommation
-50 % vitesse de construction des usines
+50 % coût de conversion des usines
Tension mondiale pour définir un objectif de guerre : +100%
Tension mondiale pour rejoindre une faction : +20%
Tension mondiale permettant d'allouer des prêts-bails : +50%
Tension mondiale permettant d'envoyer des volontaires : +20%
Tension mondiale pour offrir une garantie : +75%
Réserves de carburant : -45%
Carburant produit par unité de pétrole : -50%

80 % des ressources pour l'exportation
+10% de vitesse de recherche
+15 % Production des usines et des chantiers navals
+15 % vitesse de construction

Les lois américaines sont très particulières. Ils débutent en effet comme nation désarmée, ce qui, cumulé à l'esprit national Grande Dépression, réduit extrêmement leurs réserves. De plus, leur isolement total ralentit très fortement la construction des usines et le nombre d'usines pouvant être affectées à cette tâche. De plus, les actions diplomatiques nécessitent une bien plus grande tension mondiale. Cette loi ne peut être modifiée que par une priorité nationale, ou lorsque la tension mondiale dépasse 50%.

Industries

Usines en 1936
Military factory
10 Usines militaires
Naval dockyard
22 Chantiers navals
Civilian factory
130 Usines civiles

Les États-Unis sont un géant endormi : à cause de leurs esprits nationaux et lois, 98 de leurs 130 usines civiles sont affectées à la production de biens de consommation (70%). Une fois cette restriction disparue, le pays sera capable de lancer d'immenses programmes de construction lui permettant de rattraper son retard en matière d'usines militaires. Ses 22 chantiers navals lui permettent par ailleurs d'améliorer sa flotte, déjà importante.

Ressources

Total des ressources en 1936
Oil.png
Pétrole
Rubber.png
Caoutchouc
Steel.png
Acier
Aluminum.png
Aluminium
Tungsten.png
Tungstène
Chromium.png
Chrome
846 0 634 210 153 1

Les États-Unis disposent d'immenses réserves de pétrole et d'acier, et d'assez d'aluminium et de tungstène pour soutenir une production importante. Leurs plus gros manques sont le chrome et le caoutchouc. Sur leur continent, ces ressources peuvent être obtenues respectivement à Cuba et au Brésil. Par ailleurs, de nombreux états peuvent voir leurs infrastructures se développer de plusieurs niveaux encore, garantissant une augmentation assez nette des ressources disponibles. Avec Waking the Tiger, plusieurs décisions permettent d'accroître encore la production, bien qu'aucune ne permette d'accéder au chrome et au caoutchouc manquants.

Armée

Armée de terre

35Infantry.png Divisions d'infanterie 1Cavalry.png Division de cavalerie

En début de partie, l'armée de terre est réduite à une trentaine de divisions d'infanterie (dont neuf sont de petites garnisons dans ses îles du Pacifique) et à une division de cavalerie. La faible production et le peu d'hommes recrutables (82 000 en début de partie) en font une armée très faible en 1936. S'ils sont vulnérables au départ, les États-Unis peuvent cependant très rapidement produire assez de matériel pour aligner de puissantes divisions, renforcées par la doctrine de la puissance de feu supérieure.

Les modèles de divisions américaines sont les suivants :

  • Infantry Division : neuf bataillons d'armes légères, artillerie et génie en soutien.
  • National Guard Division : douze bataillons d'armes légères, artillerie et génie en soutien.
  • Cavalry Division : huit bataillons de cavalerie, reconnaissance et génie en soutien.
  • Garrison Brigade : trois bataillons d'armes légères, génie en soutien. Division définie comme réserve.

Seize divisions de la garde nationale, deux d'infanterie et une de cavalerie sont stationnées dans la moitié est du pays ; deux unités de la garde nationale et une division d'infanterie sont d'autres part basées près de Los Angeles. Une division d'infanterie est également basée à Porto Rico et une autre défend le canal de Panama, tandis qu'une est stationnée en Alaska et une autre dans les Philippines. Enfin, neuf divisions de garnison occupent différentes îles du Pacifique, ainsi qu'une division de garde nationale basée à Hawaï.

Flotte

Navires capitaux en 1936
Carrier.png
3 Porte-avions
Battleship.png
15 Cuirassés
Heavy Cruiser.png
15 Croiseurs lourds
Navires d'escorte et sous-marins en 1936
Light Cruiser.png
12 Croiseurs légers
Destroyer.png
113 Destroyers
Submarine.png
71 Sous-marins

La marine américaine est sans conteste l'une des plus puissantes du monde, tant du point de vue de ses navires lourds que de ses navires légers. Il est ainsi possible de concevoir de très puissantes flottes pour dominer l'Atlantique et, surtout, le Pacifique afin d'empêcher le Japon de maîtriser l'océan. En 1936, les flottes américaines sont pour la plupart séparées en groupes selon les types de navires, et une réorganisation s'impose pour concevoir des flottes efficaces.

Le pays dispose en 1936 de sept flottes, réparties comme suit :

  • La Battle Force, basée en Californie, comporte sept groupes de combat. L'un contient douze cuirassés dont l'USS Pennsylvania, navire amiral de la flotte. Le second contient trois porte-avions. Le troisième est composé de sept croiseurs (quatre lourds et trois légers). Le quatrième comporte quatre croiseurs légers. La Destroyer Flotilla 1 contient pour sa part un croiseur léger et 25 destroyers, et la Destroyer Flotilla 2 contient également un croiseur léger et 17 destroyers. Enfin, la Destroyer Division 20 contient quatre destroyers.
  • La Scouting Force, basée en Californie, ne contient qu'un seul groupe. On y retrouve trois cuirassés, dix croiseurs lourds, un croiseur léger et huit destroyers.
  • La Submarine Base Force, également basée en Californie, contient trois groupes. Le premier, du même nom que la flotte, contient un croiseur léger et un destroyer. Les deux autres sont le 4e et le 6 e escadrons de sous-marins, composés chacun de onze sous-marins.
  • La Pacific Reserve Fleet, toujours en Californie, contient un seul groupe de 17 destroyers, tous obsolètes.
  • L’Atlantic Fleet, basée dans plusieurs ports de la côte est, contient un escadron de 8 destroyers, le 2e escadron de sous-marins (14 unités), une groupe de 15 destroyers de réserve, et un de 23 sous-marins.
  • Les Special Assignement Forces réparties entre la côte est et le canal de Panama, sont composées de trois petits groupes, l'un de trois destroyers, l'autre de deux, et le dernier de six sous-marins.
  • Enfin, l’Asiatic Fleet est basée dans les Philippines et réparties entre un groupe d'un croiseur lourd, un croiseur léger et treize destroyers, et un groupe de 6 sous-marins (le cinquième escadron).

Aviation

Aviation en 1936
Close air support.png
168 Appui aérien rapproché
Air Skirmish.png
452 Chasseurs
Naval Strike Tactics.png
144 Bombardiers navals
Bomber.png
204 Bombardiers tactiques

L'aviation américaine est très diversifiée et contient aussi des appareils embarqués. En Virginie sont basés trois escadrons : 144 chasseurs, 96 bombardiers tactiques et 36 bombardiers navals. En Louisiane se trouvent 96 chasseurs et 48 avions d'AAR. La Californie abrite 60 bombardiers tactiques, 48 avions d'AAR et 72 bombardiers navals. Enfin, la base d'Hawaï abrite 48 chasseurs et 36 bombardiers tactiques.

Du côté des porte-avions, l'USS Ranger transporte 36 chasseurs, 12 bombardiers navals et 12 avions d'AAR, tandis que les USS Lexington et Saratoga transportent 16 chasseurs, 30 avions d'AAR et 12 bombardiers navals.

Commandants terrestres

Les États-Unis possèdent deux maréchaux très compétents :

Les États-Unis disposent des nombreux généraux suivants :

  • George S. Patton, niveau 5, Héros de guerre, Imprudent, Officier des blindés, Roublard Roublard, Chef de blindés Chef de blindés
  • Omar Bradley, niveau 5, Stratège brillant, Prudent, Sévère, Génie Génie
  • Mark Clark, niveau 4, Imprudent, Officier d'infanterie
  • Courtney Hodges, niveau 4, Officier de carrière, Officier d'infanterie, Chef de blindés Chef de blindés
  • Lucian Truscott, niveau 3, Officier de cavalerie, Génie Génie, Commando Commando
  • Walter Krueger, niveau 3, Stratège brillant, Officier de carrière, Officier des blindés
  • Leslie McNair, niveau 3, Vieille garde, Officier de carrière, Officier des blindés
  • Leonard Gerow, niveau 3, Officier d'infanterie
  • Alexander Patch, niveau 3, Officier d'infanterie, Commando Commando
  • William Simpson, niveau 3, Officier d'infanterie
  • J. Lawton Collins, niveau 3, Officier de carrière, Roublard Roublard
  • Maurice Rose, niveau 3, Stratège brillant, Imprudent, Officier des blindés
  • Geoffrey Keyes, niveau 2, Officier de carrière, Officier des blindés
  • Lloyd Fredendall, niveau 2, Vieille garde, Stratège inflexible, Officier d'infanterie
  • Edward Brooks, niveau 2, Imprudent, Officier des blindés
  • Clarence Huebner, niveau 2, Vieille garde, Sévère
  • Oscar Griswold, niveau 2, Officier d'infanterie
  • Jonathan Wainwright, niveau 1
  • Russel Hartle, niveau 1, Officier d'infanterie
  • Joseph Stilwell, niveau 1, Liens politiques, Officier de carrière, Sévère, Officier d'infanterie

Amiraux

L'US Navy dispose en 1936 de huit amiraux, dont plusieurs sont excellents :

Stratégie

...


Europe

Albania.png Albanie Austria.png Autriche Belgium.png Belgique Bulgaria.png Bulgarie Denmark.png Danemark Spain.png Espagne Estonia.png Estonie Finland.png Finlande link={{{2}}} France Greece.png Grèce Hungary.png Hongrie Ireland.png Irlande Italy.png Italie Latvia.png Lettonie Lithuania.png Lituanie link={{{2}}} Luxembourg Norway.png Norvège Netherlands.png Pays-Bas Poland.png Pologne link={{{2}}} Portugal German Reich.png Reich allemand Romania.png Roumanie United Kingdom.png Royaume-Uni Slovakia.png Slovaquie Sweden.png Suède Switzerland.png Suisse Czechoslovakia.png Tchécoslovaquie Turkey.png Turquie Soviet Union.png Union soviétique Yugoslavia.png Yougoslavie

Amérique du Nord

Dominion of Canada.png Canada link={{{2}}} Costa Rica link={{{2}}} Cuba Dominican Republic.png République dominicaine United States.png États-Unis link={{{2}}} Guatemala Haiti.png Haïti link={{{2}}} Honduras Mexico.png Mexique link={{{2}}} Nicaragua link={{{2}}} Panama El Salvador.png Salvador

Amérique du Sud

Argentina.png Argentine Bolivia.png Bolivie Brazil.png Brésil Chile.png Chili Colombia.png Colombie Ecuador.png Équateur link={{{2}}} Paraguay Peru.png Pérou link={{{2}}} Uruguay link={{{2}}} Venezuela

Asie

link={{{2}}} Afghanistan Saudi Arabia.png Arabie saoudite Bhutan.png Bhoutan China.png Chine Chinese People's Republic.png Chine communiste Guangxi Clique.png Clique du Guangxi Netherlands.png Indes néerlandaises link={{{2}}} Iran Iraq.png Irak Japan.png Japon British Malaya.png Malaisie britannique Manchukuo.png Mandchoukouo link={{{2}}} Mengkukuo Mongolia.png Mongolie Nepal.png Népal link={{{2}}} Oman link={{{2}}} Philippines British Raj.png Raj britannique link={{{2}}} Shanxi link={{{2}}} Siam Tannu Tuva.png Tannou-Touva link={{{2}}} Tibet link={{{2}}} Xibei San Ma Sinkiang.png Xinjiang Yemen.png Yémen link={{{2}}} Yunnan

Afrique

South Africa.png Afrique du Sud Ethiopia.png Éthiopie link={{{2}}} Liberia

Océanie

Australia.png Australie New Zealand.png Nouvelle-Zélande