Brésil

De Hearts of Iron 4 FR Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Brésil
Brazil.png
Capitale:
Rio de Janeiro

Type de gouvernement:
Régime autoritaire

Faction:
Neutre

Le Brésil est un des plus puissants pays d'Amérique du Sud, frontalier de l'Uruguay, de l'Argentine, du Paraguay, de la Bolivie, du Pérou, de la Colombie, du Venezuela et des colonies guyanaises de la France, du Royaume-Uni et des Pays-Bas. Son armée et son industrie, modestes à l'échelle du monde, en font malgré tout la première puissance de la région et peuvent lui permettre de s'imposer contre ses voisins les plus faibles afin de s'étendre et de dominer le continent. Non aligné le Brésil rejoint néanmoins souvent de le camp de la démocratie en cours de partie et assiste les Alliés dans leurs combats. La très dense forêt amazonienne qui occupe une grande part de son territoire lui permet d'infliger de grandes pénalités d'usure aux armées tentant de l'envahir.

Comme pour tous les pays d'Amérique, l'indépendance de lu Brésil est garantie par les États-Unis ce qui la protège contre les attaques extérieures au continent, mais la politique interventionniste de la super-puissance américaine limite également ses possibilités d'expansion dans la région : pour s'étendre, le Brésil doit agir vite avant que les États-Unis ne commencent à s'impliquer dans les guerres entre pays américains.

Contexte historique

Dans les années 1930 et 1940, le Brésil était dirigé par le président Getúlio Vargas, qui instaura en 1937 le régime autoritaire de l'Estado Novo, inspiré par le régime portugais. Favorable aux États-Unis, le Brésil offrit aux États-Unis l'accès à ses bases navales dans l'Atlantique sud à partir de 1941, et leur permit de construire des bases aériennes sur son territoire. En 1942, lors du neuvième congrès pan-américain de Rio, le Brésil fit également pression sur les autres pays de la région pour qu'ils aident à l'effort de guerre des Alliés. En représailles, l'Axe se livra à des attaques de navires marchands brésiliens, ce qui entraîna finalement l'entrée en guerre formelle du pays.

La participation brésilienne au conflit se fit avant tout sur mer, la marine du pays jouant un rôle important dans la bataille de l'Atlantique. En 1944, une division brésilienne de 25 000 hommes débarqua également en Europe et participa activement aux campagnes d'Italie, faisant du Brésil l'une des puissances d'Amérique du Sud les plus impliquées dans le conflit.

Technologie

Technologies militaires Technologies navales Technologies aériennes Électronique et industrie Doctrines
  • Armes légères basiques
  • Compagnie du génie I
  • Char de la grande guerre
  • Artillerie I
  • Classe Marnhão (Destroyer I)
  • Classe Bahia (Croiseur léger I)
  • Classe Minas Gerais (Cuirassé I)
  • Classe Humaytá (Sous-marin I)
  • Navire de transport
  • Chasseur de l'entre-deux-guerres
  • Appui aérien rapproché I

Le Brésil dispose des technologies pour mettre en place une armée, une aviation et une flotte basiques, mais datées. Ses deux emplacements ne lui permettent que de se développer lentement, bien que ses priorités nationales lui permettent d'obtenir des emplacements supplémentaires.

Politique

Partis politiques

Parti politique Idéologie Popularité Chef du parti Au pouvoir ?
Estado Novo neutrality Non aligné 100% Getúlio Vargas Oui
União Democrática Brasileira democracy Démocratique 0% Armando Sales Non
Ação Integralista Brasileira fascism Fasciste 0% Plínio Salgado Non
Partido Comunista Brasileiro communism Communiste 0% Luís Carlos Prestes Non

Diplomatie

Non-aligné, le Brésil débute avec un bonus relationnel envers les autres pays de cette idéologie. Sa taille immense lui donne de nombreux voisins : Uruguay, Paraguay, Bolivie, Pérou, Colombie et Venezuela, mais aussi France, Royaume-Uni et Pays-Bas par le biais de leurs possessions en Guyane. Puissance industrielle pourvue de nombreux hommes, le Brésil peut aisément tenter de s'imposer sur son continent, tant que les guerres restent locales.

Cependant, comme tous les pays d'Amérique, son indépendance est garantie par les États-Unis qui, par leurs priorités nationales, peuvent influencer sa politique intérieure et extérieure.

Priorités nationales

L'arbre des priorités nationales génériques.

Le Brésil utilise l'arbre des priorités nationales génériques, qui est divisé en cinq grandes sections :

  • La section militaire fournit de l'expérience terrestre et des bonus de recherche pour les technologies et doctrines terrestres.
  • La section aérienne fournit de l'expérience aérienne, des bases gratuites et des bonus de recherche pour les nouveaux avions et les doctrines aériennes.
  • La section maritime fournit de l'expérience maritime, des bonus de recherche pour les modèles de navires et les doctrines navales, et des chantiers navals gratuits.
  • La section industrielle fournit des usines civiles et militaires gratuites, ainsi que des infrastructures, des bonus de recherche dans les domaines industriels et de pointe, et des emplacements de recherche supplémentaire.
  • La section politique permet de gagner du poids politique, puis de choisir une famille idéologique et des bonus permettant de la renforcer. Les parcours pouvant être choisis sont le fascisme, le communisme, la neutralité et l'interventionnisme démocratique. Le Brésil étant au départ non-aligné, il peut choisir n'importe laquelle de ces voies sans difficultés.

Économie

Lois

Lois de conscription Législation économique Législations commerciales

Volunteer Only.png Volontaires uniquement

Civilian Economy.png Économie civile

Export Focus.png Économie exportatrice

1,5 % de population recrutable

35% d'usines de biens de consommation
-30% vitesse de construction des usines
+30% coût de conversion des usines

50 % des ressources pour l'exportation
-5% de temps de recherche
+10 % Production des usines
+10 % Production des chantiers navals
+15 % vitesse de construction

Le Brésil débute avec un ensemble de lois classiques. Sa législation militaire est, certes, minime, mais le pays dispose d'une importante population et donc d'un potentiel de départ de 532 000 volontaires. Sa législation économique mobilise pour sa part sept de ses dix-huit usines civiles pour la production de biens de consommation.

Usines

Usines en 1936
Military factory
3 Usine militaire
Naval dockyard
2 Chantiers navals
Civilian factory
18 Usines civiles

L'industrie brésilienne est médiocre si on la compare à celle des pays européens, mais elle domine largement celle de ses voisins, y compris de l'Argentine, deuxième puissance du continent sud-américain. Ses priorités nationales et d'éventuelles conquêtes peuvent encore renforcer les capacités industrielles du pays.

Ressources

Total des ressources en 1936
Oil.png
Pétrole
Rubber.png
Caoutchouc
Steel.png
Acier
Aluminum.png
Aluminium
Tungsten.png
Tungstène
Chromium.png
Chrome
0 30 4 4 0 0

Ces chiffres représentent le total produit : selon les lois sur le commerce, une certaine quantité peut être exportée.

Le Brésil est un pays assez pauvre en ressources, à l'exception du caoutchouc, dont il dispose en moyenne quantité. Pourvoir à ses besoins industriels nécessitera donc forcément conquêtes ou importations. Dans la mesure où ses infrastructures sont très peu développées dans ses états producteurs de ressources, le pays peut assez nettement accroître sa production, notamment de caoutchouc, dont il peut se faire exportateur, cette matière étant rare et disputée.

Armée

Forces terrestres

5Infantry.png Divisions d'infanterie 2Cavalry.png Divisions de cavalerie

L'armée brésilienne est moyenne, bien qu'elle surpasse la plupart de ses voisins à l'exception de l'Argentine. Ses divisions contiennent huit bataillons chacune, l'infanterie étant accompagnée de compagnie du génie. Si la production industrielle le permet, le Brésil dispose cependant d'une population bien plus importante que ses voisins, ce qui peut lui permettre sur le long terme de bénéficier d'une armée imposante.

Flotte

Navires capitaux en 1936
Battleship.png
2 Cuirassés
Navires d'escorte et sous-marins en 1936
Light Cruiser.png
2 Croiseurs légers
Destroyer.png
8 Destroyers
Submarine.png
1 Sous-marin

Bien qu'elle soit l'une des plus développées du continent sud-américain, la flotte brésilienne est surpassée dans presque tous les domaines par celle de l'Argentine. Un programme de constructions peut donc être important pour s'assurer la suprématie navale, mais n'est pas prioritaire si l'expansion visée est d'abord centrée sur l'Amérique du Sud.

Aviation

Aviation en 1936
Air Skirmish.png
24 Chasseurs

Les 24 chasseurs brésiliens sont datés, et en nombre très insuffisant pour véritablement remplir des objectifs militaires. Contrairement à l'Argentine voisine, le pays ne dispose pas d'avions de soutien. Cependant, l'industrie étant au départ limité, la construction aérienne ne peut se faire qu'au détriment d'autres priorités, plus importantes en début de partie.

Commandants

L'armée brésilienne dispose de deux généraux de bon niveaux, spécialisés dans les terrains forestiers et la jungle ce qui en fait des atouts non négligeables dans cette région du monde :

La flotte brésilienne peut pour sa part être dirigée par un amiral de bon niveau, mais peu spécialisé :

  • Augusto Rademaker, niveau 3


Europe

Albania.png Albanie Austria.png Autriche Belgium.png Belgique Bulgaria.png Bulgarie Denmark.png Danemark Spain.png Espagne Estonia.png Estonie Finland.png Finlande link={{{2}}} France Greece.png Grèce Hungary.png Hongrie Ireland.png Irlande Italy.png Italie Latvia.png Lettonie Lithuania.png Lituanie link={{{2}}} Luxembourg Norway.png Norvège Netherlands.png Pays-Bas Poland.png Pologne link={{{2}}} Portugal German Reich.png Reich allemand Romania.png Roumanie United Kingdom.png Royaume-Uni Slovakia.png Slovaquie Sweden.png Suède Switzerland.png Suisse Czechoslovakia.png Tchécoslovaquie Turkey.png Turquie Soviet Union.png Union soviétique Yugoslavia.png Yougoslavie

Amérique du Nord

Dominion of Canada.png Canada link={{{2}}} Costa Rica link={{{2}}} Cuba Dominican Republic.png République dominicaine United States.png États-Unis link={{{2}}} Guatemala Haiti.png Haïti link={{{2}}} Honduras Mexico.png Mexique link={{{2}}} Nicaragua link={{{2}}} Panama El Salvador.png Salvador

Amérique du Sud

Argentina.png Argentine Bolivia.png Bolivie Brazil.png Brésil Chile.png Chili Colombia.png Colombie Ecuador.png Équateur link={{{2}}} Paraguay Peru.png Pérou link={{{2}}} Uruguay link={{{2}}} Venezuela

Asie

link={{{2}}} Afghanistan Saudi Arabia.png Arabie saoudite Bhutan.png Bhoutan China.png Chine Chinese People's Republic.png Chine communiste Guangxi Clique.png Clique du Guangxi Netherlands.png Indes néerlandaises link={{{2}}} Iran Iraq.png Irak Japan.png Japon British Malaya.png Malaisie britannique Manchukuo.png Mandchoukouo link={{{2}}} Mengkukuo Mongolia.png Mongolie Nepal.png Népal link={{{2}}} Oman link={{{2}}} Philippines British Raj.png Raj britannique link={{{2}}} Shanxi link={{{2}}} Siam Tannu Tuva.png Tannou-Touva link={{{2}}} Tibet link={{{2}}} Xibei San Ma Sinkiang.png Xinjiang Yemen.png Yémen link={{{2}}} Yunnan

Afrique

South Africa.png Afrique du Sud Ethiopia.png Éthiopie link={{{2}}} Liberia

Océanie

Australia.png Australie New Zealand.png Nouvelle-Zélande