Ouvrir le menu principal

Colombie

Colombie
Colombia.png
Capitale:
Bogota

Type de gouvernement:
Régime démocratique

Faction:
Neutre

La Colombie est un pays d'Amérique du Sud, frontalier du Brésil, du Panama, du Venezuela, du Pérou et de l'Équateur. Disposant d'une armée et d'une industrie modeste, elle peut espérer dominer ses voisins les plus faibles. Bien que démocratique, elle ne prend généralement pas part au conflit mondial, sauf lorsque les hostilités se répandent sur le continent américain, et sa puissance négligeable en fait dans tous les cas un acteur très secondaire du continent.

Comme pour tous les pays d'Amérique, l'indépendance de la Colombie est garantie par les États-Unis ce qui la protège contre les attaques extérieures au continent, mais la politique interventionniste de la super-puissance américaine limite également ses possibilités d'expansion dans la région.

Sommaire

Contexte historique

Comme la plupart des pays d'Amérique, la Colombie se trouva dans une position difficile durant la Seconde Guerre mondiale, à cause de l'influence exercée sur elle par les États-Unis. Cette influence était d'autant plus forte que la Colombie, proche du canal de Panama, était un lieu stratégique entre Atlantique et Pacifique. Elle rompit ainsi ses relations avec les pays de l'Axe après l'attaque de Pearl Harbor, et finit par entrer en guerre du côté des Alliés en novembre 1943, après avoir subi plusieurs attaques sous-marines allemandes. Si la Colombie n'envoya pas de troupes terrestre au combat, elle participa à l'effort de guerre en fournissant des ressources, et ses navires s'engagèrent dans la lute contre les sous-marins allemands en mer des Caraïbes.

Technologie

Technologies militaires Technologies navales Technologies aériennes Électronique et industrie Doctrines
  • Armes légères basiques
  • Compagnie du génie I
  • Artillerie I
  • Destroyer I
  • Chasseur de l'entre-deux-guerres
  • Chasseur embarqué de l'entre-deux-guerres

La Colombie dispose de technologies terrestres de base : armes légères datées, corps du génie et artillerie classique. De même, son aviation est datée, et limitée à des chasseurs et chasseurs embarqués. Enfin, sur le plan naval, le pays ne dispose que de destroyers de base. Ses deux emplacements ne lui permettent que de se développer lentement, bien que ses priorités nationales lui permettent d'obtenir des emplacements supplémentaires.

Politique

Partis politiques

Parti politique Idéologie Popularité Chef du parti Au pouvoir ?
Partido Liberal Colombiano   Démocratique 99% Alfonso López Pumarejo Oui
Partido Comunista Colombiano   Communiste 1% Dirigeant aléatoire Non
Fasciste   Fasciste 0% Dirigeant aléatoire Non
Partido Conservador Colombiano   Non aligné 0% Mariano Ospina Pérez Non (impossible sans mod)

Diplomatie

Démocratique, la Colombie débute avec un bonus relationnel envers les autres pays de cette idéologie. Comme tous les pays d'Amérique, son indépendance est garantie par les États-Unis qui, par leurs priorités nationales, peuvent influencer sa politique intérieure et extérieure. La Colombie est voisine du Panama, du Brésil, du Venezuela, du Pérou et de l'Équateur.

Priorités nationales

 
L'arbre des priorités nationales génériques.

La Colombie utilise l'arbre des priorités nationales génériques, qui est divisé en cinq grandes sections :

  • La section militaire fournit de l'expérience terrestre et des bonus de recherche pour les technologies et doctrines terrestres.
  • La section aérienne fournit de l'expérience aérienne, des bases gratuites et des bonus de recherche pour les nouveaux avions et les doctrines aériennes.
  • La section maritime fournit de l'expérience maritime, des bonus de recherche pour les modèles de navires et les doctrines navales, et des chantiers navals gratuits.
  • La section industrielle fournit des usines civiles et militaires gratuites, ainsi que des infrastructures, des bonus de recherche dans les domaines industriels et de pointe, et des emplacements de recherche supplémentaire.
  • La section politique permet de gagner du poids politique, puis de choisir une famille idéologique et des bonus permettant de la renforcer. Les parcours pouvant être choisis sont le fascisme, le communisme, la neutralité et l'interventionnisme démocratique. La Colombie étant au départ démocratique, elle ne peut choisir que la voie du libéralisme.

Économie

Lois

Lois de conscription Législation économique Législations commerciales

  Volontaires uniquement

  Économie civile

  Économie exportatrice

1,5 % de population recrutable

35% d'usines de biens de consommation
-30% vitesse de construction des usines
+30% coût de conversion des usines

50 % des ressources pour l'exportation
-5% de temps de recherche
+10 % Production des usines
+10 % Production des chantiers navals
+15 % vitesse de construction

La Colombie débute avec un ensemble de lois classiques. Sa conscription limite sa population recrutable à 93 000 hommes, et sa législation économique mobilise trois de ses sept usines civiles pour la production de biens de consommation.

Usines

Usines en 1936
 
1 Usine militaire
 
0 Chantier naval
 
7 Usines civiles

L'industrie colombienne est très limitée. Elle ne dispose en effet que d'une usine militaire, et seules cinq usines civiles peuvent servir aux constructions et aux importations. Malgré le rôle important que joue la mer autour du pays, la Colombie n'a au départ aucun chantier naval.

Ressources

Total des ressources en 1936
 
Pétrole
 
Caoutchouc
 
Acier
 
Aluminium
 
Tungstène
 
Chrome
20 0 0 0 0 0

Ces chiffres représentent le total produit : selon les lois sur le commerce, une certaine quantité peut être exportée.

La Colombie a pour seul atout ses 20 unités de pétrole, qui ne lui sont pas d'un usage immédiat, et dont la production peut être nettement accrue par l'amélioration des infrastructures. Elle ne dispose en revanche pas d'acier nécessaire à son armement de base, et doit donc compter dans ce secteur sur les importations.

Armée

Forces terrestres

6  Divisions d'infanterie

L'armée colombienne est composée de six divisions d'un type particulier, mêlant trois bataillons d'infanterie à un de cavalerie, le tout accompagné d'une compagnie du génie. Ce sont des divisions assez faibles, avec un entraînement basique et un grave manque de matériel.

La Colombie dispose également d'un général :

Flotte

Navires d'escorte et sous-marins en 1936
 
2 Destroyers

La flotte colombienne ne comporte que deux destroyers datés, bien insuffisants pour assurer sa défense qui nécessite de couvrir des côtes donnant sur deux océans. Le pays n'a, de plus, ni technologie ni chantiers pour développer sa marine.

Aviation

Aviation en 1936
 
30 Chasseurs

L'aviation colombienne est extrêmement limitée, avec 30 chasseurs seulement, bien en peine de couvrir tous son espace aérien ou de participer à des opérations militaires. De plus, la faible capacité industrielle de la Colombie ne fait pas de la construction aérienne une priorité.


Europe

  Albanie   Autriche   Belgique   Bulgarie   Danemark   Espagne   Estonie   Finlande   France   Grèce   Hongrie   Irlande   Italie   Lettonie   Lituanie   Luxembourg   Norvège   Pays-Bas   Pologne   Portugal   Reich allemand   Roumanie   Royaume-Uni   Slovaquie   Suède   Suisse   Tchécoslovaquie   Turquie   Union soviétique   Yougoslavie

Amérique du Nord

  Canada   Costa Rica   Cuba   République dominicaine   États-Unis   Guatemala   Haïti   Honduras   Mexique   Nicaragua   Panama   Salvador

Amérique du Sud

  Argentine   Bolivie   Brésil   Chili   Colombie   Équateur   Paraguay   Pérou   Uruguay   Venezuela

Asie

  Afghanistan   Arabie saoudite   Bhoutan   Chine   Chine communiste   Clique du Guangxi   Indes néerlandaises   Iran   Irak   Japon   Malaisie britannique   Mandchoukouo   Mengkukuo   Mongolie   Népal   Oman   Philippines   Raj britannique   Shanxi   Siam   Tannou-Touva   Tibet   Xibei San Ma   Xinjiang   Yémen   Yunnan

Afrique

  Afrique du Sud   Éthiopie   Liberia

Océanie

  Australie   Nouvelle-Zélande