Division

De Hearts of Iron 4 FR Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir également : Unités terrestres
Le concepteur de divisions permet de visualiser la composition et les statistiques d'une division et de la modifier.

La division est l'unité de base des forces terrestres sur la carte. Elle est composée de bataillons définis par leur type, et dispose de caractéristiques de combat dépendant de sa composition. La composition de chaque division est réglée par le modèle de division correspondant. Ceux-ci peuvent être créés et modifiés en dépensant de l'expérience terrestre dans le concepteur de divisions. Modifier un modèle de division modifie immédiatement toutes les divisions qui l'utilisent.

Modèle de division

Chaque pays débute avec un ou plusieurs modèles de divisions qui peuvent être utilisés pour recruter ou déployer de nouvelles unités terrestres. Ces modèles peuvent être modifiés par le joueur, ou de nouveaux modèles être créés en utilisant le bouton « Dupliquer » pour en créer une copie à laquelle il est possible de donner un nouveau nom avant de la modifier grâce au concepteur de divisions. L'expérience requise n'est retirée qu'une fois les changements sauvegardés, aussi rien n'empêche de faire des essais et d'en vérifier les conséquences statistiques avant de faire un choix. Lorsqu'un modèle est modifié, toutes les divisions qui sont basées sur lui commandent le matériel et les réserves requises, ou renvoient ce dont elles n'ont plus besoin dans les réserves du pays. Il est donc sage de vérifier que le matériel nécessaire à la modification est déjà en stock, sans quoi celle-ci risque de créer des pénuries gênantes si le pays est déjà plongé dans des combats. Le modèle d'une division peut aussi être changé n'importe quand en cliquant sur son icône dans le volet « Détails de l'unité » et en choisissant le nouveau modèle voulu.

Chaque division est composée de jusqu'à cinq compagnies de combat et cinq compagnies de soutien. Chaque compagnie de combat est elle aussi composée de cinq bataillons maximum. Ajouter un bataillon supplémentaire à une division coûte 5 points d'expérience, de même que le remplacer ou le supprimer. Ajouter un bataillon d'un type différent de ceux déjà utilisés (infanterie, infanterie mobile ou blindés) ajoute une pénalité de 20 points d'expérience par nouveau type. Enfin, les compagnies de soutien coûtent 10 points d'expérience chacune.

Les emplacements d'une division se présentent de la façon suivante (tous n'étant pas forcément remplis) :

Division
Soutien Compagnie de combat Compagnie de combat Compagnie de combat Compagnie de combat Compagnie de combat
Compagnie de soutien Bataillon Bataillon Bataillon Bataillon Bataillon
Compagnie de soutien Bataillon Bataillon Bataillon Bataillon Bataillon
Compagnie de soutien Bataillon Bataillon Bataillon Bataillon Bataillon
Compagnie de soutien Bataillon Bataillon Bataillon Bataillon Bataillon
Compagnie de soutien Bataillon Bataillon Bataillon Bataillon Bataillon

Une division peut contenir autant de bataillons du même type que le joueur le souhaite, mais il ne peut y avoir qu'une seule compagnie de soutien de chaque sorte : il est ainsi possible d'avoir dix bataillons d'artillerie dans la division, mais il ne pourra jamais y avoir plus d'une compagnie de reconnaissance. Une division peut aussi être spécifiée comme étant de réserve, normale, ou d'élite : les divisions d'élite reçoivent en priorité le meilleur équipement, suivies par les divisions normales, tandis que les réserves sont servies en dernier. Ceci permet d'assurer que les troupes les plus vitales ne seront jamais à court de matériel, tandis que des garnisons secondaires pourront recevoir leur matériel avec du retard sans que cela ne nuise. Par ailleurs, chaque modèle de division peut-être paramétré pour ne recevoir qu'un certain modèle d'équipement : cela peut permettre d'équiper les divisions d'élite exclusivement avec les meilleurs fusils, tandis que les divisions de réserve ne recevront que des modèles dépassés.

Compagnies de combat

Chaque compagnie de combat se compose soit d'infanterie, soit d'unités mobiles soit de bataillons blindés. Les types de bataillons disponibles sont les suivants :

  • Bataillons d'infanterie : Infanterie, forces spéciales, artillerie de ligne/DCA/antichar
  • Bataillons mobiles : Cavalerie, unités motorisées, unités mécanisées, lance-roquettes motorisé
  • Bataillons blindés : Chars, artillerie AM/DCA/antichar

Mettre davantage de bataillons au sein d'une division modifie les statistiques de celle-ci. Par exemple, de nouveaux bataillons de combat augmentent les PV et l'aire de combat de la division, et, généralement, les statistiques d'attaque et de défense. Il est à noter que l'organisation d'une division correspond à la moyenne de l'organisation des bataillons qui la composent. Il est donc possible que l'organisation (moyenne) d'une division diminue lorsque de nouveaux bataillons sont ajoutés.

Le blindage, la perforation et la résistance des divisions se calculent différemment :

  • Blindage : 30% x (statistique du meilleur bataillon en termes de blindage) + 70% x (moyenne de la statistique de blindage de tous les bataillons) = blindage de la division.
  • Perforation : 40% x (statistique du meilleur bataillon en termes de perforation) + 60% x (moyenne de la statistique de perforation de tous les bataillons) = perforation.
  • Résistance : moyenne de la résistance des bataillons de ligne = résistance de la division.

Compagnies de soutien

Article principal : Technologie de compagnies de soutien
Les compagnies de soutien se débloquent et s'améliorent dans l'l'arbre de technologie correspondant.

Les cinq compagnies de soutien pouvant accompagner une division servent à améliorer certains aspects spécifiques pour mieux l'adapter aux situations qu'elle rencontrera. Il peut s'agir de renforcer sa puissance de feu avec de l'artillerie de soutien, d'en faire une meilleure division de garnison grâce à de la police militaire, de réduire ses pertes grâce à un hôpital militaire, et ainsi de suite.

Affecter une compagnie de soutien

Une division peut être accompagnée de cinq compagnies de soutien au maximum. Ces groupes de soutien sont peuvent être les compagnies spécialisées (génie, reconnaissance, etc.), ou des compagnies d'artillerie, de canons antichars, ou de canons antiaériens de soutien. Ces compagnies sont nommées « soutien intégré » pour les différencier du « soutien dispersé », c'est-à-dire les bataillons d'artillerie, d'antichars et de canons antiaériens qui sont intégrés aux compagnies de combat parmi les autres bataillons. Il est à noter que si les caractéristiques en termes de vitesse du soutien dispersé comptent dans la moyenne de la division et risquent de la ralentir (par exemple, il est à éviter de combiner chars et bataillons d'artillerie tractée), le soutien intégré, lui, ne ralentit pas sa division car il représente des troupes qui ne se situent pas sur le front. Une compagnie d'artillerie de soutien ne ralentira donc pas des bataillons d'infanterie motorisée, tandis qu'un bataillon d'artillerie forcerait celle-ci à réduire sa vitesse.

Les différentes compagnies de soutien sont :

  • Artillerie de soutien :donne un bonus à l'attaque légère de la division. Ne ralentit pas la division et n'empêche pas son parachutage, contrairement aux bataillons d'artillerie intégrés aux compagnies de combat, qui sont cependant plus efficaces.
  • Canons antiaériens de soutien : donne un bonus à l'attaque antiaérienne de la division. Ne ralentit pas la division et n'empêche pas son parachutage, contrairement aux bataillons de canons antiaériens intégrés aux compagnies de combat, qui sont cependant plus efficaces.
  • Équipement antichar de soutien : donne un bonus à l'attaque lourde de la division. Ne ralentit pas la division et n'empêche pas son parachutage, contrairement aux bataillons de canons antichars intégrés aux compagnies de combat, qui sont cependant plus efficaces.
  • Compagnie du génie : augmente la statistique de retranchement de la division et facilite l'attaque des types de terrain difficiles.
  • Compagnie de reconnaissance : augmente la statistique de reconnaissance de la division, ce qui aide à contrer les tactiques de combat ennemies.
  • Police militaire : confère un bonus à la statistique de répression de la division, aidant à limiter les insurrections : recommandé pour les troupes de garnison.
  • Compagnie de maintenance : renforce le bonus de fiabilité de la division, réduisant ainsi les coûts d'entraînement et de combat. Avec Waking the Tiger, elles augmentent également le taux de matériel pris à l'ennemi.
  • Hôpital de campagne : augmente la statistique de rétablissements (moins de perte de réserves et réduit la perte d'expérience due aux victimes.
  • Compagnie logistique : réduit la consommation de ravitaillement de l'ensemble de la division.
  • Compagnie de transmission : augmente la statistique d'initiative de la division, ce qui accroît la vitesse de planification de combat et améliore les chances que les troupes de réserves se joignent au combat.

Utilité des différentes compagnies de soutien

Canons antiaériens de soutien (AA) : Les unités AA servent principalement à protéger la division contre les bombardiers tactiques et l'appui aérien rapproché (AAR) qui attaque durant les batailles auxquelles participe la division. Ces unités ne touchent que les avions qui attaquent la division ou celles qui combattent à ses côtés.

  • Ils ne font rien contre les bombardiers stratégiques, qui volent trop haut : ajouter des unités AA à une garnison ne permet donc pas de protéger l'industrie.
  • Depuis le patch 1.3 au moins, une unité AA peut abattre des chasseurs, mais il en faut beaucoup (la vidéo d'exemple présentée par les développeurs montrait de nombreux bataillons d'AA de ligne, pas juste une compagnie de soutien). En l'absence de chasseurs alliés, des compagnies de soutien AA peuvent néanmoins servir de dernier recours...
  • Il est à noter que la puissance des canons AA leur donne également une relative force contre les blindés. Par exemple, un canon AA tracté de niveau 2 dispose d'une statistique de perforation qui annule la statistique de blindage des chars moyens de niveau 1. Cela reste néanmoins un usage secondaire de derniers recours.
  • Disposer d'une unité antiaérienne dans une division réduit le malus dû à la supériorité aérienne ennemie.

Compagnie du génie (ENG) : Le génie sert à obtenir un bonus de déplacement en forêt, dans la jungle, les maris et les rivières. Ils offrent aussi un bonus de défense en forêt, dans la jungle, les collines, les marais, les rivières et les forts. De surcroît, ils apportent aussi un bonus de retranchement, qui augmente avec leurs améliorations. Enfin, ils apportent un bonus en cas de combat amphibie, ce qui s'adapte bien aux troupes de marines.

Lors des combats, une compagnie de reconnaissance augmente les chances de contrer la tactique de l'adversaire, affichée à côté du portrait de son général sur l'écran de bataille.

Compagnie de reconnaissance (REC): Une compagnie de reconnaissance donne un bonus de vitesse sur la plupart des terrains et un bonus de points de reconnaissance au commandant qui accroît ses chances de contrer la tactique utilisée par l'ennemi.

  • Elles apportent un bonus de 10% à la vitesse dans tous les terrains sauf les maris, les déserts et les villes. Dans les maris, le bonus est de 5 %, et il est nul dans le désert et dans les villes. Ce bonus de vitesse n'augmente pas avec les améliorations de la compagnie. Il permet par exemple d'augmenter la vitesse de l'infanterie de 4 à 4,4 km/h, ou de l'infanterie motorisée/chars légers de 12 à 13,2 km/h. Combiné à certaines variantes de véhicules, cela peut permettre d'atteindre certains seuils de vitesse pour prendre l'ennemi de court. L'utilité de ce bonus varie donc selon le joueur et le modèle de division. Des divisions destinées à encercler l'ennemi en tireront un grand avantage, tandis que des divisions spécialisées dans l'assaut et la percée n'auront aucun intérêt à cette vitesse, mais peuvent malgré tout trouver une utilité au bonus de tactique dans les combats les plus rudes.
  • En effet, les compagnies de reconnaissances aident à contrer les tactiques ennemies. Le détail du fonctionnement de cet effet n'est pas disponible mais l'écran de bataille affiche un grand X rouge lorsqu'une tactique est contrée. Les tactiques peuvent modifier les données du combat mais, si une tactique est contrée, elle perd son intérêt. Le fonctionnement précis de ce mécanisme n'étant pas connu, l'utilité des compagnies de reconnaissance en la matière dépend surtout du nombre total de tactiques disponible de chaque coté, une part de hasard restant à accepter.

Police militaire (MP) : Cette compagnie de soutien n'est pas destinée aux lignes de front ou au combat. Elle augmente la statistique de répression d'une division. Cette statistique permet de contrer les partisans qui se livrent à des actes de résistance dans une région, ce qui évite qu'ils ne sabotent des usines. Ces compagnies se cumulent parfaitement avec la cavalerie, qui est la meilleure unité en termes de répression. S'il est possible de simplement l'ajouter aux divisions de garnison, ce type de compagnie est donc plus adapté dans un modèle de division spécialement conçu pour la lutte contre les activités de résistance.

Compagnie de maintenance (MAIN) : Les compagnies de maintenance accroissent la fiabilité de tous les équipements d'une division, ce qui réduit ainsi significativement la quantité de matériel perdue à cause de l'usure.

  • L'effet débute avec un bonus de 5%, et le niveau maximum accroît la fiabilité de 20%. Cela peut être particulièrement intéressant pour l'infanterie mécanisée, motorisée, l'artillerie, mais beaucoup moins pour l'infanterie qui débute avec une fiabilité de 90 % et dont le matériel est peu coûteux.
  • Pour les équipements pouvant faire l'objet de variantes (les chars), cela signifie qu'une amélioration de leur fiabilité est moins utile, ce qui peut permettre d'économiser beaucoup de points d'expérience, à condition d'accompagner tous ces modèles de chars de compagnies de maintenance.
  • Si Waking the Tiger est actif, la compagnie de maintenance augmente également le pourcentage de matériel pris à l'ennemi à la fin d'un combat victorieux. Ceci accroît alors son utilité pour les divisions d'infanterie qui peuvent, grâce à elle, récupérer des armes pour compenser leurs pertes.

Hôpital de campagne (HOS) : Ils apportent deux bonus. Tout d'abord, avec la version de 1936, 20 % des pertes au combat retournent dans les réserves au lieu d'être définitivement perdues. Ensuite, 10 % d'expérience en moins est perdue lorsque le combat entraîne des pertes. Améliorer les hôpitaux améliore ces deux bonus. Plus une division connaît le combat, plus elle tire bénéfice de ce type de compagnie. En revanche, les hôpitaux de combat sont inutiles aux divisions peu exposées ou dispensables, comme les garnisons.

  • Du point de vue des réserves, plus la division est importante, plus l'hôpital sauvera de vies, son bonus étant basé sur un pourcentage. Les grosses divisions ont donc tout intérêt à en disposer.
  • Du point de vue de l'expérience, en revanche, c'est l'inverse. Dans une petite division, un soldat représente plus d'expérience. Il peut donc être intéressant d'intégrer un hôpital aux petites divisions d'élites, pour des parachutistes ou des marines par exemple. Cela peut aussi concerner des divisions d'infanterie expérimentées, en modifiant leur modèle pour un modèle identique auquel est ajouté l'hôpital, afin de préserver leur expérience. De ce point de vue, les hôpitaux relèvent du gâchis pour les divisions tout juste déployées, qui n'ont pas encore d'expérience.
  • Enfin, les hôpitaux peuvent être particulièrement salutaires pour les pays disposant de faibles réserves, dans la mesure où pour eux, chaque homme compte. Récupérer 20% des pertes peut alors être vital.

Logistique (LOG) : Cette compagnie apporte une diminution de 10% de la consommation de ravitaillement, qui s'améliore avec les nouvelles technologies. Dans la mesure où le bonus est fondé sur un pourcentage, il est plus utile sur les divisions très consommatrices de ravitaillement, notamment l'artillerie. Comparer la consommation de ravitaillement avant et après l'ajout de la compagnie dans le concepteur de divisions permet de voir si cela en vaut la peine. De grandes divisions peuvent également faire de bons candidats à ce genre de compagnie, tandis que des divisions d'infanterie combattant dans des endroits avec de bonnes infrastructures n'en auront pas besoin. Dans ce cas là, il est judicieux de disposer d'un modèle de division spécialement conçu pour les divisions d'infanterie en situation de combat où le ravitaillement manque, pour que les autres divisions puissent utiliser cet emplacement à meilleur escient.

Compagnie de transmission (SIG) : Une compagnie de transmissions accroît l'initiative, ce qui lui permet de rejoindre plus vite le combat depuis les réserves et accroît sa vitesse de planification. Utilisée au bon endroit au bon moment, elle peut faire la différence. La planification normale étant de 2% par jour, une compagnie de niveau 1 permet d'économiser 4 jours pour atteindre le bonus standard de 50% (5 jours avec le niveau II, 7 avec le III et 8 avec le niveau IV). On ne sait pas si ce bonus modifie la vitesse de préparation des invasions navales ou aéroportées. De façon générale, ce bonus est très utile pour les troupes qui sont généralement en ligne de front, ou pour les réserves en situation critique quand des renforts rapides sont nécessaires.

Coûts d'expérience militaire

Modifier un modèle de division peut coûter de l'expérience militaire.

Action Coût en XP Remarques
Dupliquer un modèle 0
Modifier l'équipement d'un modèle 0
Modifier la priorité d'un modèle 0
Ajouter un type de compagnie de combat existant 5 Comprend un bataillon
Ajouter un nouveau type de compagnie de combat 25 Comprend un bataillon
Ajouter/remplacer un bataillon de combat 5
Supprimer un bataillon de combat 5 Ceci peut retirer le dernier bataillon de combat d'une compagnie, ce qui la supprime.
Changer un type d'une compagnie de combat pour un type existant 5 par bataillon Les bataillons existants peuvent être échangés ou supprimés au sein du nouveau type de compagnie, et ce, sans surcoût.
Changer un type de compagnie de combat pour un nouveau type 25 + 5 par bataillon Les bataillons existants peuvent être échangés ou supprimés au sein du nouveau type de compagnie, et ce, sans surcoût.
Ajouter/remplacer un bataillon de soutien 10
Supprimer un bataillon de soutien 10

Détermination du type général de la division

Le type global de la division est indiqué par son symbole par défaut (ou par l'icône de l'OTAN si ces dernières ont été activées dans les options). Il détermine si certains membres du haut commandement militaire ont un impact sur la division. Le type de division est déterminé en multipliant le score de priorité interne par le nombre de bataillons de chaque type, et en prenant le type d'unité ayant le score le plus élevé.

Unité Priorité Types
DCA 301 Infanterie
DCA
Antichar 1197 Infanterie
Antichar
Artillerie 1198 Infanterie
Artillerie
Cavalerie 599 Infanterie
Compagnie du génie 0 Infanterie
Soutien
Hôpital de campagne 0 Infanterie
Soutien
Canon antiaérien SP lourd 301 Blindage
DCA
Artillerie SP lourde 1797 Blindage
Artillerie
Char lourd 2503 Blindage
Chasseur de chars lourd 1797 Blindage
Antichar
Infanterie 600 Infanterie
Canon antiaérien SP léger 301 Blindage
DCA
Artillerie SP légère 1795 Blindage
Artillerie
Char léger 2501 Blindage
Chasseur de chars léger 1795 Blindage
Antichar
Compagnie de logistique 0 Infanterie
Soutien
Compagnie de maintenance 0 Infanterie
Soutien
Troupes d'assaut amphibie 601 Infanterie
Infanterie mécanisée 610 mécanisée
Canon antiaérien SP moyen 301 Blindage
DCA
Artillerie SP moyenne 1796 Blindage
Artillerie
Char moyen 2502 Blindage
Chasseur de chars moyen 1796 Blindage
Antichar
Police militaire 0 Infanterie
Soutien
Canon antiaérien SP moderne 301 Blindage
DCA
Artillerie SP moderne 1796 Blindage
Artillerie
Char moderne 2510 Blindage
Chasseur de chars moderne 1796 Blindage
Antichar
Infanterie motorisée 599 Motorisée
Lance-roquettes motorisé 1199 Artillerie
motorisée
missile
Infanterie de montagne 601 Infanterie
Parachutistes 2 Infanterie
Compagnie de reconnaissance 0 Infanterie
Soutien
Lance-roquettes 1199 Infanterie
Artillerie
Compagnie de transmission 0 Infanterie
Soutien
Canon antiaérien SP super-lourd 301 Blindage
DCA
Artillerie SP super-lourde 1798 Blindage
Artillerie
Chasseur de chars super-lourd 1798 Blindage
Antichar
Char ultra-lourd 2520 Blindage
Canons antiaériens de soutien 0 Infanterie
Soutien
Équipement antichar de soutien 0 Infanterie
Soutien
Artillerie de soutien 0 Infanterie
Soutien
Lance-roquettes de soutien 0 Infanterie
Soutien