Nouvelle-Zélande

De Hearts of Iron 4 FR Wiki
(Redirigé depuis New Zealand)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nouvelle-Zélande
New Zealand.png
Capitale:
Wellington

Type de gouvernement:
Démocratie

Faction:
Alliés

La Nouvelle-Zélande est un des pays du Commonwealth, plus faible des Dominions du Royaume-Uni. Située à l'est de l'Australie dans l'Océan pacifique, elle est composée de deux îles et ne dispose que de quelques usines et d'une armée réduite. Avec le DLC Together for Victory, la Nouvelle-Zélande dispose de priorité nationales uniques qui lui permettent de se moderniser plus facilement et de prétendre à un plus grand destin.

Initialement soumise au Royaume-Uni, elle peut tenter de s'en séparer pour rejoindre la sphère communiste, s'allier au Japon pour créer un empire fasciste dans le Pacifique, ou suivre sa propre voie en tentant de former sa propre faction.

Contexte historique

Dirigée depuis 1935 par un gouvernement travailliste mené par Michael Joseph Savage, la Nouvelle-Zélande termina les années 1930 en luttant contre la crise au moyen de la mise en place de ce qui fut le premier véritable État providence du monde. Le gouvernement s'était également illustré par une amélioration des rapports avec les populations maories, rendant le pays plus uni. Le 5 septembre 1939, la Nouvelle-Zélande déclara la guerre à l'Allemagne, en annonçant suivre le Royaume-Uni en totale confiance.

Limitées, les troupes terrestres néozélandaises participèrent aux combats, tant en Europe que dans le Pacifique, et le pays connut le plus grand taux de pertes du Commonwealth, après le Royaume-Uni. Il fournit également un grand nombre de pilotes expérimentés, et sa marine, bien que maigre, participa aux batailles contre les flottes japonaises et à la défense du territoire, qui ne fut jamais attaqué durant le conflit.

Technologie

Technologies militaires Technologies navales Technologies aériennes Électronique et industrie Doctrines
  • Armes légères I
  • Compagnie du génie I
  • Cie de reconnaissance I
  • Char de la grande guerre
  • Artillerie tractée
  • Destroyer I
  • Croiseur léger I
  • Navire de transport
  • Coque de destroyer de base
    • Grenade ASM basique
  • Coque de croiseur de base
  • Torpille
  • Artillerie de marine
  • Navire de transport
  • Mine à contact
  • Chasseur de l'entre-deux guerres
  • Bombardier naval I

Doctrine terrestre

  • Guerre de tranchées

Doctrine navale

  • Flotte de dissuasion

Doctrine aérienne

  • Aucune

La Nouvelle-Zélande débute avec deux emplacements de recherche, mais bénéficie dans Together for Victory du bénéfice du partage de recherche au sein du Commonwealth pour ne pas accumuler trop de retard. Son niveau technologique de base est très élémentaire. Il est cependant à noter que grâce aux priorités nationales uniques de Together for Victory, la Nouvelle-Zélande peut devenir l'un des deux seuls pays du monde (avec les États-Unis) à disposer de six emplacements de recherche.

Politique

Esprit national

La Nouvelle-Zélande ne débute avec aucun esprit national.

Partis politiques

Parti politique Idéologie Popularité Chef du parti Au pouvoir ?
Parti Travailliste de Nouvelle-Zélande Democracy Démocratique 88% Michael Joseph Savage Oui
Parti Communiste de Nouvelle-Zélande Communism Communiste 0% Elsie Farelly Non
Légion de Nouvelle-Zélande Fascism Fasciste 0% John Ormond Non
Parti national de Nouvelle-Zélande Neutrality Non aligné 12% Sidney Holland Non (impossible sans mod)

La Nouvelle-Zélande débute en étant très largement dominée par le parti démocratique travailliste. Le communisme et le fascisme y sont inexistants mais peuvent y être développés, en particulier grâce aux priorités nationales.

Diplomatie

La Nouvelle-Zélande est alliée au Royaume-Uni et aux autres pays du Commonwealth dans le jeu de base, au sein de la faction des Alliés. Lorsque le contenu téléchargeable Together for Victory est actif, elle devient Dominion du Royaume-Uni et peut se battre aux côtés de sa puissance-mère ou se détourner d'elle pour forger son propre chemin.

Priorités nationales

L'arbre des priorités néo-zélandaises dans Together for Victory.

Si la Nouvelle-Zélande n'a que l'arbre de priorités nationales par défaut dans le jeu de base, elle dispose d'un arbre bien plus élaboré grâce à l'extension Together for Victory. Celui-ci se divise en deux parties indépendantes.

  • La première permet de gérer la politique intérieure et diplomatique du pays, c'est-à-dire ses relations avec le Royaume-Uni, sa recherche d'indépendance en se dirigeant vers le communisme ou le fascisme, et la gestion des affaires liées aux populations maories.
  • La deuxième est concentrée sur l'industrialisation du pays, et la modernisation de ses différents corps d'armée. Du fait de la faiblesse initiale de la Nouvelle-Zélande, ses priorités peuvent l'améliorer de façon spectaculaire.

Économie

Pays très mineur, la Nouvelle-Zélande est la plus faible des nations du Commonwealth, ne disposant de presque aucune ressource et son industrie étant très réduite.

Lois

Lois de conscription Législation économique Législations commerciales

Volunteer Only.png Volontaires uniquement

Civilian Economy.png Économie civile

Export Focus.png Économie exportatrice

1,5 % de population recrutable

35% d'usines de biens de consommation
-30% vitesse de construction des usines
+30% coût de conversion des usines
Carburant produit par unité de pétrole : -40%
Réserves de carburant : -25%

50 % des ressources pour l'exportation
+5% de vitesse de recherche
+10% Production des usines
+15% vitesse de construction

La Nouvelle-Zélande débute en 1936 avec un groupe de lois classiques. Sa législation de conscription réduit ses réserves militaires à 3 000 hommes seulement, ce qui rend le potentiel militaire du pays extrêmement faible.

Industrie

Usines en 1936
Military factory
1 Usine militaire
Naval dockyard
0 Chantier naval
Civilian factory
4 Usines civiles

La production de la Nouvelle-Zélande est très limitée puisqu'elle ne dispose que d'une usine militaire, et n'a pas de chantier naval. Ses quatre usines civiles peuvent cependant lui permettre de s'industrialiser lentement, surtout si cela s'accompagne d'un recours aux bonnes priorités nationales.

Ressources

Total des ressources en 1936
Oil.png
Pétrole
Rubber.png
Caoutchouc
Steel.png
Acier
Aluminum.png
Aluminium
Tungsten.png
Tungstène
Chromium.png
Chrome
0 0 0 0 6 0

Ces chiffres représentent le total produit : selon les lois sur le commerce, une certaine quantité peut être exportée.

La Nouvelle-Zélande est dépourvue de toute ressources, à l'exception d'un peu de tungstène, ce qui rend le commerce nécessaire. Certaines priorités nationales de Together for Victory augmentent néanmoins sa production de certaines ressources vitales (5 pétrole et 10 acier).

Gouvernement, état-major et entreprises

Les conseillers et entreprises de Nouvelle-Zélande sont pour la plupart très classiques. Outre les conseillers politiques classiques, les ministres du pays peuvent améliorer l'opinion des pays de même idéologie, facilité la conversion des usines civiles en usines militaires, et améliorer la gestion d'éventuels territoires occupés en augmentant leur apport en réserves. Du point de vue des chars, le pays dispose du choix entre chars mobiles et lourds, mais ce secteur est peu prioritaire au vu de l'industrie du pays. Les architectes navals du pays peuvent permettre ou bien d'améliorer la portée des navires, ou bien de renforcer les navires d'escorte, contre un coût accru. Les autres entreprises et théoriciens sont basiques.

Concernant les chefs militaires, les chefs terrestres sont classiques, permettant de se focaliser sur l'attaque, la défense, le moral ou la vitesse. Les chefs navals permettent d'améliorer la vitesse de la flotte, les opérations aéronavales, ou la puissance et défense des navires capitaux et navires d'escorte. Ces deux derniers chefs sont cependant moins utiles, au vu des faibles capacités navales du pays qui risque de ne jamais avoir de porte-avions ou de navire capital. Du point de vue aérien, l'accent est aussi posé sur l'aéronaval, ou la supériorité aérienne, ce dernier choix étant sûrement le plus utile. Les chefs du haut commandement améliorent pour leur part le taux de recouvrement, la cavalerie, les assauts aéroportés, et la défense antiaérienne des navires.

Conseillers politiques
Conseiller Type Effet Coût (Political Power)
Albert E. Davy Croisé idéologique
  • Opinion mensuelle pour la même idéologie : +100%
150
W.A. Veitch-Milne Prince de la terreur
  • Effectifs des États non-nationaux : +2%
  • Efficacité des activités subversives étrangères : -30%
  • Effets des résistants ennemis : -25%
150
Walter Nash Organisateur de l'armement
  • Coût de conversion des usines civiles en usines militaires : -20%
150
Fred Freeman Révolutionnaire communiste
  • Soutien quotidien au communisme : +0.10

Priorité L'Affaire Lee atteinte
N'a pas le statut État sous tutelle

150
Adam Hamilton Réformateur démocrate
  • Soutien quotidien à la démocratie : +0.10

L'une de ces priorités doit être atteinte :

  • Renforcement du Commonwealth
  • Loi d'amendement à la constitution

N'a pas le statut État sous tutelle

150
Arthur Nelson Field Démagogue fasciste
  • Soutien quotidien au fascisme : +0.10

Priorité Dans les ténèbres atteinte
N'a pas le statut État sous tutelle

150
Concepteurs de chars
Concepteur Type Effet Coût (Political Power)
New Zealand Railways Concepteur de chars mobiles
  • Vitesse de recherche sur les blindés : +15%
  • Blindés :
    • Vitesse max. : +5%
    • Fiabilité : +10%
150
Christchurch Concepteur de chars lourds
  • Vitesse de recherche sur les blindés : +15%
  • Blindés :
    • Blindage : +5%
    • Attaque lourde : +5%
150
Architectes navals
Concepteur Type Effet Coût (Political Power)
Saint Mary's Bay Concepteur de flotte d'escorte
  • Vitesse de recherche sur la marine : +15%
  • Navire d'escorte :
    • Portée max. : +30%
    • Détection sous-marine : +10%
    • Vitesse max. : +10%
    • Coût de production : +10%
150
Port Chalmers Shipbuilding Concepteur de flotte Pacifique
  • Vitesse de recherche sur la marine : +15%
  • Porte-avions :
    • Pont d'envol : +25%
    • Blindage : -15%
    • Portée max. : +25%
  • Navire capital : Portée max. : +25%
  • Navire d'escorte : Portée max. : +25%
  • Sous-marin : Portée max. : +25%
150
Concepteurs aéronautiques
Concepteur Type Effet Coût (Political Power)
Compagnie aéronavale Concepteur d'avions embarqués
  • Vitesse de recherche aérienne : +15%
  • Bombardier naval :
    • Portée : +10%
    • Attaque navale : +10%
  • Bombardier naval embarqué :
    • Portée : +10%
    • Attaque navale : +10%
  • Chasseur embarqué :
    • Portée : +10%
    • Agilité : +10%
  • AAR embarqué :
    • Portée : +10%
    • Agilité : +10%
150
Cie des Avions légers Concepteur d'avions légers
  • Vitesse de recherche aérienne : +15%
  • Chasseur :
    • Agilité : +10%
    • Vitesse max. : +10%
  • Chasseur embarqué :
    • Agilité : +10%
    • Vitesse max. : +10%
150
Cie des Avions moyens Concepteur d'avions intermédiaires
  • Vitesse de recherche aérienne : +15%
  • Chasseur lourd : Fiabilité : +20%
  • Bombardier tactique : Fiabilité : +20%
150
Compagnie des avions lourds Concepteur d'avions lourds
  • Vitesse de recherche aérienne : +15%
  • Bombardier stratégique : Bombardement stratégique : +10%
150
Concepteurs de matériels
Concepteur Type Effet Coût (Political Power)
Société d'Artillerie Concepteur d'Artillerie
  • Vitesse de recherche sur l'artillerie : +15%
150
Société des armes légères Concepteur de matériel d'infanterie
  • Vitesse de recherche sur les armes et le matériel : +15%
150
Charlton Motor Workshops Concepteur de matériel motorisé
  • Vitesse de recherche sur la motorisation : +15%
150
Groupe industriel
Groupe Type Effet Coût (Political Power)
Société électronique Groupe électronique
  • Vitesse de recherche sur l'électronique : +15%
150
Ranches de Wairarapa Groupe industriel
  • Vitesse de recherche industrielle : +15%
150
Théoriciens
Théoricien Type Effet Coût (Political Power)
Keith J. Holyoake Théoricien terrestre
  • Gain d'expérience terrestre : +0.05 par jour
  • Vitesse de recherche sur les doctrines terrestres : +10%
150
Ralph Cochrane Théoricien aérien
  • Gain d'expérience aérienne : +0.05 par jour
  • Vitesse de recherche sur les doctrines aériennes : +10%
150
Arthur Dawes Théoricien naval
  • Gain d'expérience navale : +0.05 par jour
  • Vitesse de recherche sur les doctrines navales : +10%
150
Chef de l'armée de terre
Nom Type Effet Coût (Political Power)
William Sinclair-Burgess Défense terrestre (Expert)
  • Défense des divisions : +10%
150
Edward Puttick Attaque terrestre (Expert)
  • Attaque des divisions : +10%
150
John Evelyn Duigan Manœuvres terrestres (Expert)
  • Vitesse des divisions : +10%
150
Norman Weir Moral terrestre (Expert)
  • Taux de recouvrement des divisions : +8%
150
Chef de la marine
Nom Type Effet Coût (Political Power)
H.E. Horan Manœuvres navales (Expert)
  • Vitesse navale : +10%
150
William H.Stratton Aéronavale (Expert)
  • Attaques aéronavales depuis les porte-avions : +6%
  • Ciblage aéronaval depuis les porte-avions : +7%
  • Agilité aéronavale depuis les porte-avions : +8%
150
Eric Prendergast Bataille décisive (Expert)
  • Attaque des navires capitaux : +10%
  • Blindage des navires capitaux : +10%
  • Attaque des navires d'escorte : +10%
  • Défense des navires d'escorte : +10%
150
Chef de l'armée de l'air
Nom Type Effet Coût (Political Power)
Arthur Stallworthy Aéronavale (Expert)
  • Attaques aéronavales depuis les porte-avions : +6%
  • Ciblage aéronaval depuis les porte-avions : +7%
  • Agilité aéronavale depuis les porte-avions : +8%
150
L.P. Peterson Couverture aérienne (Expert)
  • Supériorité aérienne : +10%
150
Chefs d'état-major
Nom Type Effet Coût (Political Power)
Norris Stephen Falla Regroupement terrestre (Expert)
  • Taux de recouvrement des divisions : +8%
150
Joseph C. Nichols Cavalerie (Expert)
  • Attaque motorisée : +10%
  • Défense motorisée : +10%
  • Attaque de la cavalerie : +10%
  • Défense de la cavalerie : +10%
  • Attaque mécanisée : +10%
  • Défense mécanisée : +10%
150
Hector McGregor Assaut aéroporté (Expert)
  • Attaque avec parachutage : +2%
  • Défense avec parachutage : +5%
  • Agilité du parachutage : +5%
150
Trevor Handley Défense aéronavale (Expert)
  • Attaque antiaérienne navale : +15%
150

Armée

Armée de terre

3Infantry.png Divisions d'infanterie

En 1936, la Nouvelle-Zélande débute avec l'une des plus petites armées au monde, et la plus petite du Commonwealth : elle ne possède en effet que trois divisions d'infanterie de type District Force (composées en réalité de trois bataillons d'infanterie, et de trois de cavalerie), qui manquent sévèrement d'équipement. De plus, sa population recrutable est très limitée et, même avec les lois de recrutement les plus strictes, il est peu probable qu'elle puisse envoyer au combat plus d'un demi-million d'hommes. En attendant d'en être réduite à cette extrémité, la Nouvelle-Zélande débute avec seulement 3 000 hommes dans ses réserves, ce qui réduit largement ses possibilités.

L'armée néozélandaise dispose de trois généraux :

  • Bernard Freyberg, niveau 4
  • William Stevens, niveau 4
  • Robert Row, niveau 3, spécialiste en débarquement

Flotte

La Nouvelle-Zélande débute la partie sans aucune flotte. Si Together for Victory est actif, une de ses priorités nationales lui permet cependant de recevoir deux croiseurs légers du Royaume-Uni. Ses priorités sont également nécessaires pour doter le pays de chantiers navals afin de construire une maigre flotte de défense. Vu ses faibles capacités industrielles et son manque de réserves, il est peu probable que le pays arme un jour des navires lourds, mais il ne faut pas pour autant négliger l'aspect naval : vu sa situation insulaire, le pays risque d'être plongé dans la guerre du Pacifique d'une manière ou d'une autre.

Bien que n'ayant pas encore de flotte, la Nouvelle-Zélande dispose de deux amiraux :

  • Edmund Rupert Drummond, niveau 3
  • Peter Phipps, niveau 3, Officier de carrière

Aviation

Aviation en 1936
Naval Strike Tactics.png
12 bombardiers navals

En 1936, l'aviation néo-zélandaise est limitée à 12 bombardiers navals, bien utiles pour protéger ses côtes, même s'ils sont en nombre réduit. Si Together for Victory est actif, il est possible d'obtenir une centaine d'appareils par le biais d'une priorité nationale, mais il faudra encore fournir les réserves nécessaires pour les déployer. Ainsi, vu la faible capacité industrielle et démographique du pays, l'aviation néo-zélandaise est vouée à jouer un rôle réduit.

Stratégie

  • Du fait de sa petite taille et de ses faibles capacités industrielles et militaires, la Nouvelle-Zélande risque très probablement d'être cantonnée à un rôle de soutien dans le conflit. Si son arbre de priorités nationales lui permet théoriquement de former sa propre faction, fasciste ou démocratique, il est plus probable qu'elle soit amenée à jouer les seconds couteux parmi les pays du Commonwealth, ou en rejoignant le Japon ou le Komintern.
  • Pour maximiser son potentiel, la Nouvelle Zélande a un intérêt évident à former des divisions peu nombreuses, mais puissantes et de bonnes qualité. Dans la mesure où elle aura du mal à produire beaucoup de matériel, mieux vaut se focaliser sur des troupes d'élite peu nombreuses et coûteuses plutôt que de tenter des créations trop ambitieuses. Les divisions blindées, par exemple, risquent de ne pas être une possibilité sérieuse pour elle.
  • Aux côtés du Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande peut jouer un rôle de soutien non négligeable sur des terrains sensible. Elle peut ainsi gagner à participer aux opérations en Afrique contre l'Italie, puis à mener des débarquements dans le Pacifique lors de la guerre contre le Japon.
  • Du point de vue naval, la Nouvelle-Zélande devra vraisemblablement se contenter de flottes modestes. Concevoir des sous-marins et destroyers efficaces peut donc être judicieux, car ce sont les principaux navires que le pays pourra raisonnablement produire pour défendre ses côtes et convois.
  • Si le potentiel industriel du pays n'est pas infini, certaines priorités de la branche industrielle et de la branche militaire donnent des usines gratuites : en tout, ce sont quatre usines civiles et six militaires qui peuvent être obtenues. Par ailleurs, la première priorité aérienne fournit quelques avions gratuits, et les priorités navales permettent d'obtenir deux croiseurs et trois chantiers navals. À cela s'ajoutent également des ressources et autres moyens de réduire le nombre d'usines civiles réquisitionnées. Ces priorités doivent donc être envisagées assez tôt pour développer le potentiel néozélandais.
  • Si les réserves en hommes sont insuffisantes, plusieurs priorités politiques liées aux affaires maories permettent d'augmenter sensiblement le nombre d'hommes recrutables.

Succès

Rule Britannia icon

Rule Britannia

En étant l'un des sujets britanniques, contrôler toute la Grande-Bretagne.
Europe

Albania.png Albanie Austria.png Autriche Belgium.png Belgique Bulgaria.png Bulgarie Denmark.png Danemark Spain.png Espagne Estonia.png Estonie Finland.png Finlande link={{{2}}} France Greece.png Grèce Hungary.png Hongrie Ireland.png Irlande Italy.png Italie Latvia.png Lettonie Lithuania.png Lituanie link={{{2}}} Luxembourg Norway.png Norvège Netherlands.png Pays-Bas Poland.png Pologne link={{{2}}} Portugal German Reich.png Reich allemand Romania.png Roumanie United Kingdom.png Royaume-Uni Slovakia.png Slovaquie Sweden.png Suède Switzerland.png Suisse Czechoslovakia.png Tchécoslovaquie Turkey.png Turquie Soviet Union.png Union soviétique Yugoslavia.png Yougoslavie

Amérique du Nord

Dominion of Canada.png Canada link={{{2}}} Costa Rica link={{{2}}} Cuba Dominican Republic.png République dominicaine United States.png États-Unis link={{{2}}} Guatemala Haiti.png Haïti link={{{2}}} Honduras Mexico.png Mexique link={{{2}}} Nicaragua link={{{2}}} Panama El Salvador.png Salvador

Amérique du Sud

Argentina.png Argentine Bolivia.png Bolivie Brazil.png Brésil Chile.png Chili Colombia.png Colombie Ecuador.png Équateur link={{{2}}} Paraguay Peru.png Pérou link={{{2}}} Uruguay link={{{2}}} Venezuela

Asie

link={{{2}}} Afghanistan Saudi Arabia.png Arabie saoudite Bhutan.png Bhoutan China.png Chine Chinese People's Republic.png Chine communiste Guangxi Clique.png Clique du Guangxi Netherlands.png Indes néerlandaises link={{{2}}} Iran Iraq.png Irak Japan.png Japon British Malaya.png Malaisie britannique Manchukuo.png Mandchoukouo link={{{2}}} Mengkukuo Mongolia.png Mongolie Nepal.png Népal link={{{2}}} Oman link={{{2}}} Philippines British Raj.png Raj britannique link={{{2}}} Shanxi link={{{2}}} Siam Tannu Tuva.png Tannou-Touva link={{{2}}} Tibet link={{{2}}} Xibei San Ma Sinkiang.png Xinjiang Yemen.png Yémen link={{{2}}} Yunnan

Afrique

South Africa.png Afrique du Sud Ethiopia.png Éthiopie link={{{2}}} Liberia

Océanie

Australia.png Australie New Zealand.png Nouvelle-Zélande