Patch 1.6

De Hearts of Iron 4 FR Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nav top.png
Hearts of Iron IV
Man the Guns icon.png Man the Guns
1.71.7.1
1.61.6.11.6.2
Waking the Tiger icon.png Waking the Tiger
1.51.5.11.5.21.5.3
Death or Dishonor icon.png Death or Dishonor
1.41.4.11.4.2
Together for Victory icon.png Together for Victory
1.31.3.11.3.21.3.3
HoI4 icon.png Jeu de base
1.21.2.1
1.01.0.1

Le Patch 1.6, (« Ironclad »), a été publié le 28 février 2019[1] en même temps que le DLC Man the Guns. Sa somme de contrôle est 9513.

Extension Man the Guns

  • Nouvel arbre de priorités nationales pour les États-Unis (les parties historiques sont gratuites).
  • Nouvel arbre de priorités nationales pour le Royaume-Uni (les parties historiques sont gratuites).
  • Nouvel arbre de priorités nationales pour le Mexique.
  • Nouvel arbre de priorités nationales pour les Pays-Bas.
  • Les amiraux peuvent débloquer et gagner de nouvelles caractéristiques via un écran détaillé.
  • Les navires peuvent être conçus via un concepteur de navires en utilisant de l'expérience navale et divers modules.
  • Des traités navales existent au début du jeu, plaçant des limites dynamiques sur les designs de navires, et il est possible d’interagir avec eux.
  • Les navires existants peuvent être renvoyés au port pour être refondus avec des améliorations.
  • Il est désormais possible de disperser des mines et de retirer les mines ennemies dans les zones maritimes.
  • Les démocraties peuvent créer un nouveau niveau d'états sujets pour les perdants, nommés « états supervisés ». Ils sont obligés d'adopter l'idéologie du pays maître mais gagnent peu à peu en autonomie.
  • Les démocraties peuvent maintenant abriter des Gouvernements en exil. Cela donne différents bonus selon la légitimité.
  • Il est aussi possible de jouer un Gouvernement en exil pour ceux qui veulent un défi.
  • Des chars amphibies et de l'infanterie mécanisée amphibie peuvent aider pour les invasions navales difficiles.
  • Il est possible de donner des droits d'accostage aux marines d'autres pays.
  • Il est possible de définir des règles d'accès pour les zones maritimes afin de dire aux flottes et transports de les éviter ou pour en interdire l'accès.
  • Le joueur peut demander des corps expéditionnaires pour une armée spécifique et organiser ça directement depuis l'interface d'armée.
  • Un pays devenu assez fort peut prendre la direction d'une faction.
  • Les pays peuvent désigner un Orgueil de la flotte pour obtenir des bonus et du soutien à la guerre, contre un certain prix.
  • Nouveaux modèles d'unités pour le Mexique, les Pays Bas, et l'infanterie des Indes orientales néerlandaises.
  • Huit nouveaux modèles de navires pour les USA et le Royaume-Uni.
  • Nouvelles voix pour les unités néerlandaises.
  • 4 nouvelles pistes musicales.

Ajouts gratuits d'importance

  • Le carburant est désormais une ressource nécessaire pour tous les engins à moteur et produit à partir du pétrole et des raffineries synthétiques, et qui peut être stocké dans un nouveau bâtiment.
  • Nouveau combat naval qui utilise de nouvelles mécaniques de repérage et traque sur la carte, de même que de nouveaux rôles et distances pour les navires en combat.
  • Nouvelles missions et interfaces navales pour contrôler les navires qui fonctionnent maintenant en groupes de combat au sein d'une flotte.
  • Les navires et avions peuvent maintenant être entraînés, à la fois pour de l'expérience navale et pour leur niveau d'expérience personnel.
  • La production navale est refondue, les navires peuvent être nommés avant le lancement et les classes de navires indiquent combien de chantiers peuvent participer à la construction.
  • La réparation des navires n'est plus gratuite et requiert des chantiers navals. Une nouvelle interface permet de le contrôler depuis l'écran de production.
  • Les zones navales ont désormais un terrain qui a des effets au combat, sur le mouvement, etc.
  • Certaines technologies (comme les doctrines) peuvent être boostées en dépensant de l'expérience, mais leur durée de recherche a été accrue.
  • Les effets des attaques de convois sur les transports et le commerce ont désormais un impact progressif sur le soutien à la guerre.
  • Les décisions peuvent maintenant être prises sur la carte pour plus de facilité.
  • Les amiraux ont désormais 4 nouvelles statistiques plutôt qu'un niveau de compétence : attaque, défense, manœuvre et coordination.
  • Les amiraux ont maintenant des traits de personnalité.
  • Possibilité d'annuler une priorité : jusqu'à 10 jours de progression peuvent être récupérés.
  • Nouvelles règles customisables pour les parties en solo et multi, notamment la possibilité de guider l'IA dans ses choix.
  • 21 nouveaux succès.
  • Les invasions navales ne sont plus limitées à une par port de départ.
  • Il est désormais moins cher de justifier des objectifs contre un pays aidant l'ennemi.
  • Les rapports de bataille navale disparaissent automatiquement avec le temps selon leur importance.
  • Ajout d'une décision répétable pour l'Autriche Hongrie afin de réduire l'autonomie de la Tchécoslovaquie si celle-ci décide de devenir un fantoche.
  • Ajout d'une nouvelle décision pour que la Lituanie puisse renommer Wilno en Vilnius.
  • Ajout d'une décision permettant à l'Allemagne de démanteler les forts Tchécoslovaques.
  • Le roi démocrate de Hongrie peut maintenant appeler la Suède dans ses guerres via une décision.
  • Ajout de 70 pays libérables :
    • Kazakhstan
    • Ouzbékistan
    • Tadjikistan
    • Kirghizstan
    • Turkménistan
    • Bangladesh
    • Sri Lanka
    • Birmanie
    • Papouasie Nouvelle Guinée
    • Maldives
    • Fidji/Mélanésie
    • Koweït
    • Qatar
    • Émirats Arabes Unis
    • Chypre
    • Belize
    • Jamaïque
    • Bahamas
    • Porto Rico
    • Guadeloupe
    • Trinité & Tobago
    • Guyana
    • Suriname
    • Curaçao
    • Antilles britanniques
    • Guyane française
    • Maroc
    • Algérie
    • Tunisie
    • Soudan
    • Érythrée
    • Djibouti
    • Somalie
    • Ouganda
    • Rwanda
    • Burundi
    • Tanzanie
    • Malawi
    • Zambie
    • République du Congo
    • Gabon
    • Guinée équatoriale
    • Cameroun
    • République centrafricaine
    • Tchad
    • Nigeria
    • Niger
    • Dahomey
    • Togo
    • Haute Volta
    • Ghana
    • Côte d'Ivoire
    • Mali
    • Sierra Leone
    • Guinée
    • Guinée-Bissau
    • Sénégal
    • Gambie
    • Mauritanie
    • Namibie
    • Sahara Occidental
    • Malte
    • Moldavie
    • Écosse
    • Pays de Galles
    • Irlande du Nord
    • Slovénie
    • Bosnie
    • Macédoine

Liste complète des changements

Les notes de patch complètes sont disponibles sur la page en anglais du Wiki.