Pologne

De Hearts of Iron 4 FR Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pologne
Poland.png
Capitale:
Varsovie

Type de gouvernement:
Démocratie non alignée

Faction:
Neutre

La Pologne est un pays d'Europe de l'Est. Sans être une grande puissance, elle dispose d'une force suffisante pour prendre le pouvoir dans sa région si elle est bien guidée. Elle est néanmoins entourée par deux grandes puissances, l'Allemagne et la Russie, bien décidées à se partager ses terres. Grâce au DLC gratuit Poland: United and Ready, elle bénéficie de priorités nationales qui lui sont propres. Celles-ci facilitent la modernisation du pays et lui donnent plusieurs possibilités de politique extérieure.

En 1936, l'armée polonaise est sous-équipée, mais surpasse en nombre celle de ses voisins à l'exception de l'Union soviétique. Ceci lui donne des possibilités pour une expansion précoce afin de tenir plus efficacement contre toute tentative d'invasion venue de l'URSS ou du Reich allemand. Diplomatiquement, la Pologne peut choisir de suivre le chemin historique en se rapprochant des Alliés, chercher la protection des Allemands ou des Russes, ou forger son propre chemin en tentant de créer une faction dominant l'Europe orientale.

Contexte historique

Prise en étau entre l'Allemagne nazie et l'Union soviétique, la Pologne était dans une situation difficile. Le pays, sous sa forme d'alors, était jeune et né de l'éclatement des empires d'Allemagne, d'Autriche-Hongrie et de Russie. L'Allemagne digérait mal l'octroi à la Pologne du corridor de Dantzig, qui la privait d'accès terrestre à la Prusse orientale, séparée du reste du territoire allemand. Quand à l'Union soviétique, elle ne perdait pas de vue l'est du pays (aujourd'hui partie de la Biélorussie) dont elle espérait s'emparer. Le pacte germano-soviétique de 1939 donna une nouvelle dimension à ces demandes.

L'indépendance de la Pologne était garantie par le Royaume-Uni et la France mais les opinions étaient réticentes à s'impliquer et il était à craindre que le pays serait lâché, comme la Tchécoslovaquie en 1938. Cependant, lorsque l'Allemagne attaqua la Pologne le 1er septembre 1939 en prétextant un incident frontaliers, ses alliés répondirent à l'appel, sans pour autant venir à son secours. Suivit, à l'est, une invasion par l'URSS. Contrairement à une légende tenace selon laquelle les Panzer allemands auraient été attaqués au sabre par la cavalerie polonaise, l'armée de la Pologne était loin d'être arriérée ; mais la technique de la Blitzkrieg, la position défavorable du pays, et le manque d'aide entraînèrent l'inévitable chute de Varsovie, malgré une intense résistance.

Les troupes polonaises parvinrent en partie à fuir le pays et à poursuivre le combat, d'abord dans la bataille de France puis, ensuite, au sein des forces britanniques. La Pologne, quant à elle, fut la cible des plus terribles exactions de l'Allemagne nazie qui y installa ses camps d'extermination et se livra à d'horribles tueries, notamment contre les Juifs du pays. En effet, selon la doctrine nazie, ces territoires relevaient de l'« espace vital » allemand et devaient à terme être colonisée après avoir éliminé sa population, supposée inférieure.

Lorsque l'URSS contre-attaqua, la Pologne fut libérée, mais pas pour autant sauvée. D'une part, le pays sortit du conflit avec des frontières radicalement différentes de celles d'avant-guerre, perdant sa partie orientale et gagnant, à l'ouest, de nombreux territoires sur l'Allemagne. D'autre part, elle se trouva, pour les décennies à venir, intégrée au bloc soviétique.

Technologie

D'un point de vue technologique, la Pologne est nettement dominée par ses voisins. Si elle dispose des technologies d'infanterie de base, tout est à faire en ce qui concerne la motorisation, et ses blindés sont très arriérés. Sa marine se limite à de vieux modèles de destroyers et de sous-marins, et son aviation ne possède que des modèles anciens, à l'exception de l'appui aérien rapproché.

Technologies militaires Technologies navales Technologies aériennes Électronique et industrie Doctrines
  • Armes légères I
  • Infanterie de montagne I
  • Cie du génie I
  • Cie de reconnaissance I
  • Char de la Grande Guerre
  • Artillerie tractée
  • Canon antiaérien tracté
  • Destroyer I
  • Sous-marin II
  • Coque de destroyer basique
    • Grenade ASM basique
    • Coque de sous-marin 1936
  • Torpille
  • Artillerie de marine
  • Mine à contact
  • Mouillage de mines sous-marin
  • Chasseur de l'entre-deux guerres
  • Bombardier de l'entre-deux guerres
  • Appui aérien rapproché I

Doctrine terrestre

  • Guerre des tranchées

Doctrine navale

  • Aucune

Doctrine aérienne

  • Aucune

Politique

La Pologne occupe une position centrale en Europe de l'est, ce qui lui donne beaucoup de possibilités d'alliances et de conquêtes, mais aussi de gros risques.

Esprits nationaux

La Pologne débute sans esprit national.

Partis politiques

Parti politique Idéologie Popularité Chef du parti Au pouvoir ?
Bezpartijny Blok Wspólpracy z Rzadem neutrality Non-aligné 65% Ignacy Mościcki Oui
Polskie Stronnictwo Ludowe democracy Démocratique 18% Wincenty Witos Non
Oboz Narodowo Radykalny-Falanga fascism Fasciste 15% Bolesław Piasecki Non
Kommunistyczna Partia Polski communism Communiste 2% Władysław Gomułka Non

Diplomatie

Débutant comme pays non-aligné, la Pologne peut, grâce à ses priorités nationales, choisir une branche qui lui permettra de s'aligner sur une des trois idéologies. Cernée par l'Allemagne et l'Union soviétique, elle peut tenter de s'allier avec l'un des deux camps contre l'autre, au risque d'y perdre des territoires dans des accords en sa défaveur. Elle peut aussi rejoindre les Alliés, au risque de se retrouver très isolée par rapport aux autres fronts. Enfin, la Pologne peut envisager de forger son propre destin en créant un empire entre la Mer noire et la Mer baltique.

Si Death or Dishonor est actif, la Pologne peut être approchée par la Roumanie, qui peut garantir son indépendance et l'intégrer à sa faction du « Cordon sanitaire ». Elle peut aussi faire l'objet d'un dépeçage par la Tchécoslovaquie si celle-ci parvient à approcher de suffisamment près le Reich allemand ou l'Union soviétique. Enfin, la Hongrie peut revendiquer certains de ses territoires si elle se lance dans la reformation de l'Empire austro-hongrois.

Priorités nationales

L'arbre des priorités polonaises est divisé en cinq grandes branches.

L'arbre des priorités polonaises se divise en cinq grandes branches.

  • La branche de développement intérieur permet d'industrialiser le pays et de développer ses capacités de recherche technologique.
  • La branche militaire donne des bonus de recherche aux technologies liées à l'armée de terre et aux doctrines terrestres. Elle permet aussi de construire quelques fortifications assez modestes.
  • La branche aérienne permet d'obtenir des bonus pour la recherche de doctrines aériennes et de nouveaux modèles d'appareils, ainsi que de fusées.
  • La branche navale fournit des bonus de recherche pour les doctrines navales et les modèles de navires, ainsi que des chantiers supplémentaires.
  • La branche diplomatique permet de choisir un alignement politique et diplomatique, soit vers les démocraties, soit vers le communisme, soit vers le fascisme, soit vers l'indépendance totale et l'expansionnisme.

Économie

La Pologne débute avec une base industrielle moyenne, et surtout un grand manque de ressources. Sa modernisation s'annonce essentielle pour lui permettre de s'étendre et de résister à ses voisins.

Lois

Lois de conscription Législation économique Législations commerciales

Volunteer Only.png Volontaires uniquement

Civilian Economy.png Économie civile

Export Focus.png Économie exportatrice

1,5 % de population recrutable

35% d'usines de biens de consommation
-30% vitesse de construction des usines
+30% coût de conversion des usines
Carburant produit par unité de pétrole : -40%
Réserves de carburant : -25%

50 % des ressources pour l'exportation
+5% de vitesse de recherche
+10 % Production des usines
+10 % Production des chantiers navals
+15 % vitesse de construction

La Pologne débute avec un ensemble de lois classique : pour se préparer au conflit, il est urgent de la débarrasser de son économie civile, et d'accroître sa conscription, ses réserves étant assez limitées.

Industrie

Usines en 1936
Military factory
9 Usines militaires
Naval dockyard
1 Chantier naval
Civilian factory
17 Usines civiles

Avec seulement neuf usines militaires, la Pologne est en position difficile pour équiper totalement ses troupes en manque de matériel. Une industrialisation accélérée, notamment grâce aux priorités nationales, s'annonce nécessaire. Elle ne dispose par ailleurs que d'un seul chantier naval, l'aspect maritime étant au départ très limité, son accès à la mer ne consistant que dans le port de Dantzig.

Ressources

Total des ressources en 1936
Oil.png
Pétrole
Rubber.png
Caoutchouc
Steel.png
Acier
Aluminum.png
Aluminium
Tungsten.png
Tungstène
Chromium.png
Chrome
5 0 51 11 0 0

Ces chiffres représentent le total produit : selon les lois sur le commerce, une certaine quantité peut être exportée.

En 1936, la Pologne produit 51 unités d'acier, un peu d'aluminium et une quantité négligeable de pétrole. S'étendre chez les voisins, en particulier en Roumanie (pour le pétrole) et en Hongrie (pour l'aluminium) peut permettre une plus grande indépendance.

Armée

Armée de terre

28Infantry.png Divisions d'infanterie 10Cavalry.png Divisions de cavalerie 2Mountaineers.png Divisions de montagne

L'armée polonaise est l'une des plus puissantes de la région, surpassée uniquement par l'Union soviétique en début de partie. Elle est cependant très mal équipée, mais peut espérer rivaliser avec l'Allemagne en cas de guerre précoce. Pour se maintenir à niveau, elle doit cependant rapidement se motoriser et se diversifier.

L'armée polonaise compte trois types de divisions :

  • Dywizja Piechoti : neuf bataillons d'armes légères et une compagnie de reconnaissance.
  • Dywizja Górskiej : neuf bataillons d'infanterie de montagne et une compagnie de reconnaissance.
  • Brygada Kawalerii : trois bataillons de cavalerie et une compagnie de reconnaissance.

Ces troupes sont réparties sur tout le territoire polonais et une bonne part de l'infanterie est de niveau d’expérience normal (3).

Les troupes polonaises peuvent compter sur les maréchaux suivants :

  • Wladyslaw Sikorski, niveau 3, Doctrine défensive
  • Władysław Bortnowski, niveau 3, Planificateur méticuleux
  • Stanisław Kopański, niveau 3, Doctrine offensive

Elles disposent également des généraux suivants :

  • Władysław Anders, niveau 4, Officier des blindés
  • Roman Abraham, niveau 4
  • Wincenty Kowalski, niveau 3, Roublard

Marine

Navires d'escorte et sous-marins en 1936
Destroyer.png
2 Destroyers
Submarine.png
3 Sous-marins

La marine polonaise est très limitée et n'est pas d'une grande utilité, à part pour empêcher les troupes allemandes de rejoindre ou quitter la Prusse orientale. Il est dans tous les cas inenvisageable d'en faire une flotte de puissance comparable à celle de ses voisins et un tel projet ne doit être envisagé qu'en cas de tentative de conquête mondiale. Les navires sont tous basés à Dantzig, répartis entre la Polska Flota Niszczyceli (deux destroyers) et la Dymizjon Okretów Podwodnych (trois sous-marins).

Aviation

Aviation en 1936
Air Skirmish.png
162 Chasseurs
Close air support.png
22 appui aérien rapproché

L'aviation polonaise est assez limitée mais peut être densifiée pour constituer une bonne force d'appui sur le terrain. Une escadrille de 108 chasseurs est basée à Varsovie. 54 autres et 22 avions d'AAR sont pour leur part situés à Poznan. Si ces appareils peuvent couvrir les zones aériennes polonaises, il leur sera difficile d'aider significativement à des opérations offensives, à moins que l'aviation ne soit améliorée.

Stratégie

...

Succès

Poland Can Into Space icon
Poland Can Into Space
Découvrir toutes les technologies de fusées en étant la Pologne.
Bearer of Artillery icon
Bearer of Artillery
Obtenir le commandant Vojtek.
30 Minutes of Hel icon
30 Minutes of Hel
Avec la Pologne dans le scénarion « Blitzkrieg » de 1939, invliger plus de 1 800 000 pertes à l'Allemagne pour battre le PDXCON HOI4 challenge de 2018. Droit de se vanter en option si vous pouvez le faire en 30 minutes ou moins !

Poland Can Into Space est un succès relativement aisé qui implique avant tout de survivre assez longtemps pour rechercher toutes les technologies de fuséonautique. Bearer of Artillery, qui s'inspire de l'histoire vraie de l'ours Vojtek adopté par une armée polonaise durant la guerre, implique en revanche de contrôler des territoires à la fois en Iran et en Italie, pour obtenir un commandant exclusif qui dispose d'un bonus unique pour l'artillerie. Enfin, 30 Minutes of Hel nécessite de débuter en août 1939, alors que la guerre est imminente, et d'infliger le nombre énorme de 1 800 000 pertes à l'Allemagne (sans compter ses alliés).

Europe

Albania.png Albanie Austria.png Autriche Belgium.png Belgique Bulgaria.png Bulgarie Denmark.png Danemark Spain.png Espagne Estonia.png Estonie Finland.png Finlande link={{{2}}} France Greece.png Grèce Hungary.png Hongrie Ireland.png Irlande Italy.png Italie Latvia.png Lettonie Lithuania.png Lituanie link={{{2}}} Luxembourg Norway.png Norvège Netherlands.png Pays-Bas Poland.png Pologne link={{{2}}} Portugal German Reich.png Reich allemand Romania.png Roumanie United Kingdom.png Royaume-Uni Slovakia.png Slovaquie Sweden.png Suède Switzerland.png Suisse Czechoslovakia.png Tchécoslovaquie Turkey.png Turquie Soviet Union.png Union soviétique Yugoslavia.png Yougoslavie

Amérique du Nord

Dominion of Canada.png Canada link={{{2}}} Costa Rica link={{{2}}} Cuba Dominican Republic.png République dominicaine United States.png États-Unis link={{{2}}} Guatemala Haiti.png Haïti link={{{2}}} Honduras Mexico.png Mexique link={{{2}}} Nicaragua link={{{2}}} Panama El Salvador.png Salvador

Amérique du Sud

Argentina.png Argentine Bolivia.png Bolivie Brazil.png Brésil Chile.png Chili Colombia.png Colombie Ecuador.png Équateur link={{{2}}} Paraguay Peru.png Pérou link={{{2}}} Uruguay link={{{2}}} Venezuela

Asie

link={{{2}}} Afghanistan Saudi Arabia.png Arabie saoudite Bhutan.png Bhoutan China.png Chine Chinese People's Republic.png Chine communiste Guangxi Clique.png Clique du Guangxi Netherlands.png Indes néerlandaises link={{{2}}} Iran Iraq.png Irak Japan.png Japon British Malaya.png Malaisie britannique Manchukuo.png Mandchoukouo link={{{2}}} Mengkukuo Mongolia.png Mongolie Nepal.png Népal link={{{2}}} Oman link={{{2}}} Philippines British Raj.png Raj britannique link={{{2}}} Shanxi link={{{2}}} Siam Tannu Tuva.png Tannou-Touva link={{{2}}} Tibet link={{{2}}} Xibei San Ma Sinkiang.png Xinjiang Yemen.png Yémen link={{{2}}} Yunnan

Afrique

South Africa.png Afrique du Sud Ethiopia.png Éthiopie link={{{2}}} Liberia

Océanie

Australia.png Australie New Zealand.png Nouvelle-Zélande