Siam

De Hearts of Iron 4 FR Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Siam
Siam.png
Capitale:
Bangkok

Type de gouvernement:
Régime autoritaire

Faction:
Neutre

Le Siam (ou Thaïlande) est un pays d'Asie du Sud-est frontalier du Raj britannique et de la colonie française d'Indochine ainsi que de la Malaisie britannique. Puissance militaire et industrielle assez faible, le Siam n'en est pas moins un enjeu important car il dispose de très imposantes réserves de caoutchouc, une ressource très demandée par les grandes puissances qui n'en disposent qu'en faible quantité. Lorsque le conflit prend de l'ampleur, le Siam peut être approché par le Japon, désireux de s'en faire un allié, ou être envahi par lui.

La grande puissance de ses voisins, comparée à la sienne, ne laisse que peu de possibilités d'expansion autonome au Siam. Participer à l'effort de guerre de l'Axe peut en revanche lui permettre d'espérer gagner des territoires et s'affirmer comme une grande puissance de la région.

Contexte historique

Le Siam, renommé Thaïlande en 1939, était un des rares états d'Asie du Sud-est à avoir réussi à conserver son indépendance vis-à-vis de l'Europe. S'il était théoriquement proche du Japon, il resta dans un premier temps à distance des conflits qui se déroulaient en Chine et en Europe. La chute de la France lui servit cependant de prétexte pour tenter de récupérer quelques territoires français en Indochine. En 1941, cependant, les Japonais pénétrèrent sur son territoire pour préparer leur invasion de la Birmanie et de la Malaisie. Le gouvernement de Thaïlande considéra que, la guerre face au Japon étant impossible à gagner, il valait mieux se plier à ces exigences.

Finalement, son dirigeant, le maréchal Plaek Phibunsongkhram, signa une alliance avec le Japon fin 1941, et rejoignit la guerre début 1942. Le choix semblait judicieux, le Japon étant alors nettement vainqueur dans la région, ce qui semblait annoncer la possibilité de conquêtes. Cependant, un parti résistant se constitua, les Thaï Libres, qui lutta clandestinement contre le gouvernement et les forces japonaises stationnées dans la région. Finalement, en août 1945, les difficultés du Japon avaient atteint un niveau tel que les résistants purent s'emparer du pouvoir, et proclamer que la déclaration de guerre avait été illégale et était nulle et non avenue. Ce faisant, le Siam n'eut pas à être inquiété après le conflit.

Technologie

Technologies militaires Technologies navales Technologies aériennes Électronique et industrie Doctrines
  • Armes légères basiques
  • Artillerie tractée
  • Destroyer I
  • Croiseur léger I
  • Croiseur lourd I
  • Sous-marin I
  • Chasseur de l'entre-deux guerres
  • Appui aérien rapproché I

Le Siam débute avec des technologies très datées qui lui permettent de mettre en place des divisions basiques, une marine légère datée, et une aviation de courte portée. Il dispose de deux emplacements de recherche pour améliorer son niveau technologique, et peut en débloquer trois de plus avec ses priorités nationales.

Politique

Partis politiques

Parti politique Idéologie Popularité Chef du parti Au pouvoir ?
Khana Ratsadon neutrality Non-aligné 80% Phraya Phahon Oui
Parti fasciste fascism Fasciste 20% Dirigeant aléatoire Non
Parti démocratique democracy Démocratique 0% Dirigeant aléatoire Non
Parti communiste communism Communiste 0% Dirigeant aléatoire Non

Diplomatie

Non-aligné, le Siam dispose d'un bonus relationnel pour les pays de cette idéologie. Le pays est encerclé par les colonies de Malaisie britannique, du Raj britannique et de la France en Indochine, ce qui peut en faire un lieu de passage crucial pour les Alliés. Il peut par ailleurs être la cible de priorités nationales du Japon, qui peut soit lui proposer une alliance, soit le soumettre à un ultimatum pour en faire un fantoche, auquel cas un refus pourra déboucher sur une guerre.

Priorités nationales

L'arbre des priorités nationales génériques.

Le Siam utilise l'arbre des priorités nationales génériques, qui est divisé en cinq grandes sections :

  • La section militaire fournit de l'expérience terrestre et des bonus de recherche pour les technologies et doctrines terrestres.
  • La section aérienne fournit de l'expérience aérienne, des bases gratuites et des bonus de recherche pour les nouveaux avions et les doctrines aériennes.
  • La section maritime fournit de l'expérience maritime, des bonus de recherche pour les modèles de navires et les doctrines navales, et des chantiers navals gratuits.
  • La section industrielle fournit des usines civiles et militaires gratuites, ainsi que des infrastructures, des bonus de recherche dans les domaines industriels et de pointe, et des emplacements de recherche supplémentaire.
  • La section politique permet de gagner du poids politique, puis de choisir une famille idéologique et des bonus permettant de la renforcer. Les parcours pouvant être choisis sont le fascisme, le communisme, la neutralité et l'interventionnisme démocratique. Le Siam étant au départ non-aligné, il peut choisir n'importe laquelle de ces voies sans difficultés.

Économie

Lois

Lois de conscription Législation économique Législations commerciales

Volunteer Only.png Volontaires uniquement

Civilian Economy.png Économie civile

Export Focus.png Économie exportatrice

1,5 % de population recrutable

35% d'usines de biens de consommation
-30% vitesse de construction des usines
+30% coût de conversion des usines

50 % des ressources pour l'exportation
-5% de temps de recherche
+10 % Production des usines
+10 % Production des chantiers navals
+15 % vitesse de construction

Les lois du Siam en début de partie sont tout à fait classiques. La conscription ne nécessite pas d'être élargie immédiatement, le pays ayant de bonnes réserves, mais la loi économique restreint l'usage de ses rares usines civiles.

Industries

Usines en 1936
Military factory
1 Usine militaire
Naval dockyard
0 Chantier naval
Civilian factory
5 Usines civiles

L'industrie du Siam est très peu développée, incitant à produire en priorité des armes légères et à utiliser les priorités nationales industrielles pour la favoriser. Le pays ne dispose en effet que d'une usine militaire, et n'a pas de chantier naval. Ses usines civiles ne permettent des constructions qu'à un rythme très lent, en supposant qu'elles ne servent pas aux importations.

Ressources

Total des ressources en 1936
Oil.png
Pétrole
Rubber.png
Caoutchouc
Steel.png
Acier
Aluminum.png
Aluminium
Tungsten.png
Tungstène
Chromium.png
Chrome
0 62 0 0 3 0

Ces chiffres représentent le total produit : selon les lois sur le commerce, une certaine quantité peut être exportée.

Hormis 62 unités de caoutchouc très utiles pour commercer (en particulier avec les pays de l'Axe, dont il peut devenir le principal fournisseur une fois la guerre déclarée), le Siam est très pauvre en ressources et devra importer le nécessaire pour s'armer. Les infrastructures du pays sont très peu développées et leur amélioration peut permettre d'accroître encore la production de caoutchouc.

Armée

Forces terrestres

4Infantry.png Divisions d'infanterie

L'armée du Siam est très modeste avec quatre divisions d'infanterie composées chacune de neuf bataillons d'armes légères. Elle maque d'équipement et est tout juste entraînée. Le pays doit donc se militariser s'il veut conserver son indépendance dans un monde en guerre.

Flotte

Navires d'escorte et sous-marins en 1936
Destroyer.png
1 Destroyer

La marine royale du Siam est limitée à un unique destroyer, daté, et il n'y a pas de chantier naval dans le pays pour la moderniser. Le pays est donc condamné à rester un acteur maritime de rang très modeste, surtout face à la gigantesque marine impériale japonaise.

Aviation

Aviation en 1936
Close air support.png
12 Appui aérien rapproché
Air Skirmish.png
60 Chasseurs

L'aviation du Siam est modeste et datée, et n'a pas la portée suffisante pour opérer efficacement dans la région. De plus l'industrie réduite du pays ne lui permettra pas de remplacer efficacement ses pertes au combat.


Europe

Albania.png Albanie Austria.png Autriche Belgium.png Belgique Bulgaria.png Bulgarie Denmark.png Danemark Spain.png Espagne Estonia.png Estonie Finland.png Finlande link={{{2}}} France Greece.png Grèce Hungary.png Hongrie Ireland.png Irlande Italy.png Italie Latvia.png Lettonie Lithuania.png Lituanie link={{{2}}} Luxembourg Norway.png Norvège Netherlands.png Pays-Bas Poland.png Pologne link={{{2}}} Portugal German Reich.png Reich allemand Romania.png Roumanie United Kingdom.png Royaume-Uni Slovakia.png Slovaquie Sweden.png Suède Switzerland.png Suisse Czechoslovakia.png Tchécoslovaquie Turkey.png Turquie Soviet Union.png Union soviétique Yugoslavia.png Yougoslavie

Amérique du Nord

Dominion of Canada.png Canada link={{{2}}} Costa Rica link={{{2}}} Cuba Dominican Republic.png République dominicaine United States.png États-Unis link={{{2}}} Guatemala Haiti.png Haïti link={{{2}}} Honduras Mexico.png Mexique link={{{2}}} Nicaragua link={{{2}}} Panama El Salvador.png Salvador

Amérique du Sud

Argentina.png Argentine Bolivia.png Bolivie Brazil.png Brésil Chile.png Chili Colombia.png Colombie Ecuador.png Équateur link={{{2}}} Paraguay Peru.png Pérou link={{{2}}} Uruguay link={{{2}}} Venezuela

Asie

link={{{2}}} Afghanistan Saudi Arabia.png Arabie saoudite Bhutan.png Bhoutan China.png Chine Chinese People's Republic.png Chine communiste Guangxi Clique.png Clique du Guangxi Netherlands.png Indes néerlandaises link={{{2}}} Iran Iraq.png Irak Japan.png Japon British Malaya.png Malaisie britannique Manchukuo.png Mandchoukouo link={{{2}}} Mengkukuo Mongolia.png Mongolie Nepal.png Népal link={{{2}}} Oman link={{{2}}} Philippines British Raj.png Raj britannique link={{{2}}} Shanxi link={{{2}}} Siam Tannu Tuva.png Tannou-Touva link={{{2}}} Tibet link={{{2}}} Xibei San Ma Sinkiang.png Xinjiang Yemen.png Yémen link={{{2}}} Yunnan

Afrique

South Africa.png Afrique du Sud Ethiopia.png Éthiopie link={{{2}}} Liberia

Océanie

Australia.png Australie New Zealand.png Nouvelle-Zélande