Suisse

De Hearts of Iron 4 FR Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Suisse
Switzerland.png
Capitale:
Berne

Type de gouvernement:
Démocratie

Faction:
Neutre

La Suisse est une pays mineur d'Europe de l'Ouest, cernée par la France, l'Italie, l'Autriche et le Reich allemand, qui se distingue par son acharnement à rester neutre dans tout conflit. Sa position la laisse sous la menace de tous les dangers, et la construction d'une armée suffisante et apte à profiter de ses terres montagneuses, ainsi que de fortifications, est nécessaire pour lui permettre d'assurer sa sécurité. Si la Suisse parvient généralement à rester en paix, il arrive qu'elle soit attaquée par l'Allemagne désireuse de l'utiliser comme voie de contournement des lignes françaises.

Si la neutralité est habituellement le maître mot de la Suisse, rien n'empêche néanmoins un joueur audacieux de lui faire prendre parti dans le conflit afin de lui permettre d'en tirer des bénéfices et de s'affirmer sur la scène internationale, bien que cela puisse s'avérer difficile, au vu de sa puissance industrielle et militaire bien inférieure à celle de ses voisins.

Contexte historique

Historiquement démarquée par sa neutralité, la Suisse espérait pouvoir se tenir éloignée du conflit. Le pays était cependant lucide sur le fait que, comme lors de la Première Guerre mondiale, sa position centrale entre les différents camps forcerait à une neutralité armée : les risques d'invasion étaient trop grands. Ainsi, même neutre, la Suisse mobilisa ses troupes dès l'invasion de la Pologne pour se protéger de toute attaque, et il arriva que son aviation abatte des appareils allemands survolant son territoire.

Hitler, qui méprisait la Suisse et son régime politique, avait envisagé au tout début des années 1940 d'envahir le pays puis de le partager avec l'Italie. L'opération, du nom de code « Tannenbaum », était planifiée, mais n'eut jamais lieu. L'Allemagne avait en effet conscience que l'armée suisse serait déterminée, et bénéficiait de positions montagneuses très favorables. Une invasion de la Suisse, alors que le cas du Royaume-Uni n'était pas réglé et qu'une invasion de l'Union soviétique était prévue, aurait risqué de générer des pertes inutiles.

Si le territoire de la Suisse fut donc globalement inviolé, elle subit parfois des bombardements accidentels venant des deux camps, et servit de refuge à de nombreux fuyards. Après-guerre, une polémique émergea également sur le rôle des banques suisses durant le conflit, notamment dans la garde de fonds nazis.

Technologie

Technologies militaires Technologies navales Technologies aériennes Électronique et industrie Doctrines
  • Armes légères I
  • Infanterie de montagne I
  • Compagnie du génie I
  • Compagnie de reconnaissance I
  • Chasseur de l'entre-deux-guerres
  • Appui aérien rapproché I

La Suisse dispose des technologies pour mettre en place une armée de terre solide, mais sans artillerie, ainsi que des troupes de montagne. Si elle n'a aucune technologie navale (inutile, vu sa situation enclavée), elle dispose de technologies pour mettre en place une aviation basique de courte portée. Ses trois emplacements de recherche peuvent lui permettre de se moderniser à une vitesse honorable, et elle peut s'en voir ajouter d'autres grâce aux priorités nationales.

Politique

Partis politiques

Parti politique Idéologie Popularité Chef du parti Au pouvoir ?
Conseil fédéral Democracy Démocratique 96% Conseil fédéral Oui
Fronten Bewegung Fascism Fasciste 2% Dr. Max Leo Keller Non
Parti communiste suisse Communism Communiste 2% Fritz Platten Non
Parti radical-démocrate Neutrality Non aligné 0% Ernest Béuin Non (impossible sans mod)

Diplomatie

Démocratique, la Suisse a un bonus relationnel avec les pays de cette idéologie. Elle se trouve dans une situation difficile, étant encerclée par le Reich allemand, l'Italie, l'Autriche et la France. Aucun de ces pays ne dispose de priorité nationale pour l'annexer, mais il est toujours possible que l'Allemagne tente de justifier une guerre pour ouvrir un nouveau front contre la France.

Priorités nationales

L'arbre des priorités nationales génériques.

La Suisse utilise l'arbre des priorités nationales génériques, qui est divisé en cinq grandes sections :

  • La section militaire fournit de l'expérience terrestre et des bonus de recherche pour les technologies et doctrines terrestres.
  • La section aérienne fournit de l'expérience aérienne, des bases gratuites et des bonus de recherche pour les nouveaux avions et les doctrines aériennes.
  • La section maritime fournit de l'expérience maritime, des bonus de recherche pour les modèles de navires et les doctrines navales, et des chantiers navals gratuits.
  • La section industrielle fournit des usines civiles et militaires gratuites, ainsi que des infrastructures, des bonus de recherche dans les domaines industriels et de pointe, et des emplacements de recherche supplémentaire.
  • La section politique permet de gagner du poids politique, puis de choisir une famille idéologique et des bonus permettant de la renforcer. Les parcours pouvant être choisis sont le fascisme, le communisme, la neutralité et l'interventionnisme démocratique. La Suisse étant au départ démocratique, elle ne peut choisir que la voie du libéralisme.

Économie

Lois

Lois de conscription Législation économique Législations commerciales

Limited Conscription.png Service militaire court

Civilian Economy.png Économie civile

Export Focus.png Économie exportatrice

2,5 % de population recrutable

35% d'usines de biens de consommation
-30% vitesse de construction des usines
+30% coût de conversion des usines

50 % des ressources pour l'exportation
-5% de temps de recherche
+10 % Production des usines
+10 % Production des chantiers navals
+15 % vitesse de construction

Malgré une loi de conscription plus sévère que la plupart des pays, la Suisse ne dispose en 1936 que de 5 000 hommes mobilisables, pour 94 000 hommes déployés. Ses autres lois sont classiques pour le temps de paix, sa loi économique mobilisant trois de ses sept usines civiles.

Usines

Usines en 1936
Military factory
4 Usines militaires
Naval dockyard
0 Chantier naval
Civilian factory
7 Usines civiles

Pour un pays de petite taille, la Suisse dispose d'une industrie de départ honorable, qui peut lui permettre de produire assez de matériel pour approvisionner son armée et se défendre. Cependant, une politique d'industrialisation (notamment via les priorités nationales) sera nécessaire pour développer plus largement l'armée, ou même l'industrie de construction (par exemple pour doter le pays d'une ligne de forts.

Ressources

Total des ressources en 1936
Oil.png
Pétrole
Rubber.png
Caoutchouc
Steel.png
Acier
Aluminum.png
Aluminium
Tungsten.png
Tungstène
Chromium.png
Chrome
0 0 0 53 0 0

La seule ressource de la Suisse est constituée d'une cinquantaine d'unités d'aluminium, inutiles à son effort de guerre immédiat, mais alléchant pour tout voisin désireux d'améliorer son aviation. Elle devra en revanche importer son acier pour armer ses troupes.

Armée

Forces terrestres

12Infantry.png Divisions d'infanterie 2Cavalry.png Divisions de cavalerie 6Mountaineers.png Divisions de montagne

L'armée suisse contient de nombreuses divisions pour la taille du pays, mais de qualité très inégales bien que toutes aient un niveau d'entraînement convenable, voire bon. Quatre de ses douze divisions d'infanterie sont composées de six bataillons d'armes légères, accompagnées de génie et de reconnaissance. Les huit autres, en revanche, n'ont que quatre bataillons, sans compagnie de soutien. De même, l'infanterie de montagne est divisée en deux divisions de six bataillons avec reconnaissance et génie, pour quatre divisions de quatre bataillon sans soutien.

Enfin, les troupes mobiles suisses sont limitées à deux divisions de trois bataillons de cavalerie, non accompagnés. Il est à noter que la plus grande défense de la Suisse repose cependant dans sa géographie : le Rhin au nord et les Alpes au sud lui offrent une protection non négligeable, qui peut encore être améliorée par des forts. Une Suisse offensive, en revanche, aura dans tous les cas à affronter une rude concurrence, même si l'Autriche peut être une cible facile, à condition de pouvoir l'attaquer avant son annexion par l'Allemagne...

La Suisse dispose d'un commandant terrestre :

Flotte

La Suisse ne possède aucune flotte ni de technologie dans ce domaine, n'ayant de toute façon aucun accès à la mer.

Aviation

Aviation en 1936
Close air support.png
12 Appui aérien rapproché
Air Skirmish.png
36 Chasseurs

L'aviation suisse est très limitée en comparaison de ses puissants voisins. Bien plus de chasseurs seraient nécessaire pour assurer la supériorité aérienne du pays dans son ciel. Cependant, la Suisse dispose de peu d'usines, et son industrie aura du mal à supporter la production d'avions sans être pénalisée dans un autre secteur.


Europe

Albania.png Albanie Austria.png Autriche Belgium.png Belgique Bulgaria.png Bulgarie Denmark.png Danemark Spain.png Espagne Estonia.png Estonie Finland.png Finlande link={{{2}}} France Greece.png Grèce Hungary.png Hongrie Ireland.png Irlande Italy.png Italie Latvia.png Lettonie Lithuania.png Lituanie link={{{2}}} Luxembourg Norway.png Norvège Netherlands.png Pays-Bas Poland.png Pologne link={{{2}}} Portugal German Reich.png Reich allemand Romania.png Roumanie United Kingdom.png Royaume-Uni Slovakia.png Slovaquie Sweden.png Suède Switzerland.png Suisse Czechoslovakia.png Tchécoslovaquie Turkey.png Turquie Soviet Union.png Union soviétique Yugoslavia.png Yougoslavie

Amérique du Nord

Dominion of Canada.png Canada link={{{2}}} Costa Rica link={{{2}}} Cuba Dominican Republic.png République dominicaine United States.png États-Unis link={{{2}}} Guatemala Haiti.png Haïti link={{{2}}} Honduras Mexico.png Mexique link={{{2}}} Nicaragua link={{{2}}} Panama El Salvador.png Salvador

Amérique du Sud

Argentina.png Argentine Bolivia.png Bolivie Brazil.png Brésil Chile.png Chili Colombia.png Colombie Ecuador.png Équateur link={{{2}}} Paraguay Peru.png Pérou link={{{2}}} Uruguay link={{{2}}} Venezuela

Asie

link={{{2}}} Afghanistan Saudi Arabia.png Arabie saoudite Bhutan.png Bhoutan China.png Chine Chinese People's Republic.png Chine communiste Guangxi Clique.png Clique du Guangxi Netherlands.png Indes néerlandaises link={{{2}}} Iran Iraq.png Irak Japan.png Japon British Malaya.png Malaisie britannique Manchukuo.png Mandchoukouo link={{{2}}} Mengkukuo Mongolia.png Mongolie Nepal.png Népal link={{{2}}} Oman link={{{2}}} Philippines British Raj.png Raj britannique link={{{2}}} Shanxi link={{{2}}} Siam Tannu Tuva.png Tannou-Touva link={{{2}}} Tibet link={{{2}}} Xibei San Ma Sinkiang.png Xinjiang Yemen.png Yémen link={{{2}}} Yunnan

Afrique

South Africa.png Afrique du Sud Ethiopia.png Éthiopie link={{{2}}} Liberia

Océanie

Australia.png Australie New Zealand.png Nouvelle-Zélande