Tchécoslovaquie

De Hearts of Iron 4 FR Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tchécoslovaquie
Czechoslovakia.png
Capitale:
Prague

Type de gouvernement:
Démocratie

Faction:
Neutre

La Tchécoslovaquie est un pays enclavé d'Europe centrale encerclé par l'Autriche, la Hongrie, la Roumanie, la Pologne et le Reich allemand, qui, pour la plupart, espèrent s'emparer d'une partie de ses terres. Puissance militaire et industrielle modérée, la Tchécoslovaquie est la cible de plusieurs priorités nationales allemandes visant à la dépecer, d'abord par l'annexion de la région des Sudètes, puis par un découpage qui peut prendre plusieurs formes (annexion totale, création d'une Slovaquie fantoche...).

Le pays est théoriquement défendu par la France et le Royaume-Uni, mais ces derniers ne bougent généralement pas pour lui éviter son tragique destin. Résister aux tentatives d'annexion peut donc être un défi audacieux. Si Death or Dishonor est actif, le pays dispose de nombreuses spécificités, notamment des priorités nationales spécifiques qui améliorent son industrie et ses fortifications, et lui permettent d'essayer de modifier son destin tout en affrontant ses divisions internes.

Contexte historique

Formée après la Première Guerre mondiale dans une région très industrialisée de l'ancien empire austro-hongrois, la Tchécoslovaquie est le seul pays d'Europe centrale a être resté une démocratie durant tout l'entre-deux-guerres. Cette période ne fut pas sans tensions, cependant, notamment de nature ethnique. En particulière, les populations allemandes des Sudètes firent beaucoup pour saper l'autorité du gouvernement et obtenir leur rattachement à l'Allemagne, en particulier après les rattachements territoriaux opérés par le Reich à partir du milieu des années 1930. Si la « Petite entente », alliance formée entre la France, la Tchécoslovaquie, la Roumanie et la Yougoslavie, devait initialement préserver l'intégrité du pays, il n'en fut cependant rien. En septembre 1938, lors de la crise de Munich, le sort du pays fut une première fois décidé sans son accord par les gouvernements d'Allemagne, d'Italie, de France et du Royaume-Uni. Abandonnée à son sort, la Tchécoslovaquie dut sacrifier les Sudètes pour préserver la paix en Europe.

Quelques mois plus tard, les premiers accords de Vienne la forcèrent à attribuer le sud de la Slovaquie à la Hongrie, tandis que la région de Zalozie était réclamée par la Pologne par le biais d'un ultimatum. Enfin, mi-mars 1939, le sort du pays fut scellé. La Slovaquie, déjà gouvernée par l’archevêque Jospeh Tizo, devint une entité séparée affiliée à l'Allemagne, tandis que la plus grosse part du reste du pays devenait un Protectorat de Bohême-Moravie sous contrôle allemand. Le gouvernement Hacha, parti en Angleterre, fut reconnu comme gouvernement légitime en exil par les puissances alliées qui n'avaient cependant rien fait pour empêcher l'opération. Ce faisant, le Reich nazi mit la main sur des régions industrielles et riches.

Durant la guerre, la résistance tchécoslovaque ne fut pas inactive, organisant notamment l'assassinat du Reischprotektor Heindrich, ce qui entraîna de lourdes représailles. Comme bien d'autres pays sous domination allemande, l'ancienne Tchécoslovaquie fut également victime des actions anti-juives et génocidaires menées par les Nazis. À partir de 1944, finalement, les armées soviétiques pénétrèrent sur le territoire tchécoslovaque et en libérèrent la plus grande partie.

Technologie

Technologies militaires Technologies navales Technologies aériennes Électronique et industrie Doctrines
  • Armes légères I
  • Cie de reconnaissance I
  • Infanterie de montagne I
  • Char de la grande guerre
  • Char léger II
  • Canon I
  • Canon antiaérien I
  • Chasseur de l'entre-deux-guerres
  • Appui aérien rapproché I
  • Bombardier de l'entre-deux-guerres
  • Stockage de carburant

La Tchécoslovaquie débute avec un ensemble de technologies récentes, notamment ses chars, et de canons de soutien, que ce soit l'artillerie classique ou de l'antiaérien. Ce pays enclavé ne dispose d'aucune technologie maritime, ce qui ne lui serait de toute façon d'aucune utilité, et possède des technologies aériennes basiques. Le pays n'a adopté en 1936 aucune doctrine. Avec trois emplacements technologiques de départ, la Tchécoslovaquie peut espérer se maintenir au niveau de ses voisins.

Politique

Esprits nationaux

Skoda Works icon
Škoda
  • Production des usines : +10,00%
Divided Nation icon
Nation désunie
  • Population recrutable : -0,50%
  • Stabilité : -20,00%

Si Death or Dishonor est activé, la Tchécoslovaquie dispose de deux esprits nationaux. Les usines Skoda augmentent la productivité de ses usines de +10% tandis que « Nation désunie » réduit son facteur de population recrutable de -0,50% et sa stabilité de -20%, et réquisitionne 2% de ses usines pour des biens de consommation.

Partis politiques

Parti politique Idéologie Popularité Chef du parti Au pouvoir ?
Česká strana národně sociální democracy Démocratique 65% Edvard Beneš Non
Komunistická strana Československa communism Communiste 10% Klement Gottwald Non
Fasciste fascism Fasciste 5% Jaroslav Krejčí Non
Non aligné neutrality Non aligné 20% Dirigeant aléatoire Non (impossible sans mod)

Diplomatie

Démocratique, la Tchécoslovaquie débute avec un bonus relationnel vis-à-vis des pays de cette idéologie, et la France peut, si elle choisit des priorités non-historiques, lui faire rejoindre sa « Petite Entente ». Le Reich allemand dispose pour sa part de priorités permettant de dépecer le pays : son sort dépend en bonne part de la volonté des puissances occidentales de venir l'aider.

Avec Death or Dishonor, le pays a son indépendance garantie par la Roumanie et garantit celle de la Yougoslavie.

Priorités nationales

Les priorités tchécoslovaques dans Death or Dishonor.

Les priorités nationales de la Tchécoslovaquie sont celles de l'arbre standard, sans spécificités uniques. Si Death or Dishonor est activé, le pays obtient un arbre de priorités spécifique, divisé en six grande parties :

  • La première partie permet de construire de nombreuses fortifications pour défendre le pays de ses voisins.
  • La deuxième partie permet de développer l'industrie du pays, en forçant à faire un choix entre industrie civile et militaire.
  • La troisième partie, divisée en deux branches liées, contrôle la politique intérieure et extérieure du pays, pour lui permettre de choisir une idéologie et une politique plus ou moins expansionniste.
  • La quatrième partie permet de développer les technologies militaires du pays.
  • La cinquième partie permet de développer les technologies aériennes.
  • La sixième partie se focalise sur le développement naval, si le pays obtient un accès à la mer.

Économie

Lois

Lois de conscription Législation économique Législations commerciales

Volunteer Only.png Volontaires uniquement

Civilian Economy.png Économie civile

Export Focus.png Économie exportatrice

1,5 % de population recrutable

35% d'usines de biens de consommation
-30% vitesse de construction des usines
+30% coût de conversion des usines
Carburant produit par unité de pétrole : -40%
Réserves de carburant : -25%

50 % des ressources pour l'exportation
+5% de vitesse de recherche
+10% Production des usines
+15% vitesse de construction

La Tchécoslovaquie débute avec un ensemble de lois classiques. Sa conscription limite fortement sa population recrutable, et sa législation économique mobilise huit de ses seize usines civiles pour la production de biens de consommation.

Usines

Usines en 1936
Military factory
9 Usines militaires
Naval dockyard
0 Chantier naval
Civilian factory
16 Usines civiles

Pour un pays de taille moyenne, l'industrie tchécoslovaque est relativement développée : si ses neuf usines militaires ne seront pas suffisantes pour développer son armée, elles offrent néanmoins une très bonne base de départ.

Ressources

Total des ressources en 1936
Oil.png
Pétrole
Rubber.png
Caoutchouc
Steel.png
Acier
Aluminum.png
Aluminium
Tungsten.png
Tungstène
Chromium.png
Chrome
3 0 43 0 2 5

Ces chiffres représentent le total produit : selon les lois sur le commerce, une certaine quantité peut être exportée.

La Tchécoslovaquie dispose avant tout de réserves d'acier qui peuvent lui permettre de produire des armes légères sans difficulté. Les autres ressources nécessiteront en revanche l'invasion de voisins ou des importations, rendues plus complexes par le manque d'accès à la mer.

Armée

Forces terrestres

16Infantry.png Divisions d'infanterie 4Cavalry.png Divisions de cavalerie 2Mountaineers.png Divisions de montagne

L'armée tchécoslovaque est de bonne taille, mais manque d'équipement et n'est pas motorisée. Les divisions d'infanterie classique et de montagne sont composées uniquement de bataillons d'infanterie, mais ne disposent pas de compagnies de soutien. Le pays dispose pour seules forces mobiles de troupes de cavalerie (trois bataillons par division, plus une compagnie de reconnaissance), et dispose d'un modèle permettant de créer des divisions alliant blindés légers et cavalerie.

Son armée dispose de deux maréchaux, l'un focalisé sur la défense et les opérations réfléchies, l'autre sur l'attaque et la préparation rapide :

  • Vojtĕch Luža, niveau 3, Doctrine offensive, Planificateur rapide
  • Josef Šnejdárek, niveau 3, Doctrine défensive, Planificateur méticuleux

Le commandement comporte aussi deux généraux :

  • Sergej Vojcechovský, niveau 3, Spécialiste de l'hiver
  • Richard Tesařík, niveau 2, Officier des blindés

Flotte

Sans accès à la mer, la Tchécoslovaquie ne dispose d'aucune flotte.

Aviation

Aviation en 1936
Close air support.png
48 Appui aérien rapproché
Air Skirmish.png
144 Chasseurs
Bomber.png
72 Bombardiers tactiques

Pour sa taille, la Tchécoslovaquie dispose d'une aviation assez développée, bien que constituée d'appareils anciens. Si elle surpasse les aviations des petits états voisins, elle ne permettra pas de se mesurer au Reich allemand.

Stratégie

...

Succès

The Munich Disagreement icon
The Munich Disagreement
Avec la Tchécoslovaquie, occuper Munich dans une guerre contre l'Allemagne.
Czechmate icon
Czechmate
Avec la Tchécoslovaquie, occuper Canberra dans une guerre avec les Alliés.
Europe

Albania.png Albanie Austria.png Autriche Belgium.png Belgique Bulgaria.png Bulgarie Denmark.png Danemark Spain.png Espagne Estonia.png Estonie Finland.png Finlande link={{{2}}} France Greece.png Grèce Hungary.png Hongrie Ireland.png Irlande Italy.png Italie Latvia.png Lettonie Lithuania.png Lituanie link={{{2}}} Luxembourg Norway.png Norvège Netherlands.png Pays-Bas Poland.png Pologne link={{{2}}} Portugal German Reich.png Reich allemand Romania.png Roumanie United Kingdom.png Royaume-Uni Slovakia.png Slovaquie Sweden.png Suède Switzerland.png Suisse Czechoslovakia.png Tchécoslovaquie Turkey.png Turquie Soviet Union.png Union soviétique Yugoslavia.png Yougoslavie

Amérique du Nord

Dominion of Canada.png Canada link={{{2}}} Costa Rica link={{{2}}} Cuba Dominican Republic.png République dominicaine United States.png États-Unis link={{{2}}} Guatemala Haiti.png Haïti link={{{2}}} Honduras Mexico.png Mexique link={{{2}}} Nicaragua link={{{2}}} Panama El Salvador.png Salvador

Amérique du Sud

Argentina.png Argentine Bolivia.png Bolivie Brazil.png Brésil Chile.png Chili Colombia.png Colombie Ecuador.png Équateur link={{{2}}} Paraguay Peru.png Pérou link={{{2}}} Uruguay link={{{2}}} Venezuela

Asie

link={{{2}}} Afghanistan Saudi Arabia.png Arabie saoudite Bhutan.png Bhoutan China.png Chine Chinese People's Republic.png Chine communiste Guangxi Clique.png Clique du Guangxi Netherlands.png Indes néerlandaises link={{{2}}} Iran Iraq.png Irak Japan.png Japon British Malaya.png Malaisie britannique Manchukuo.png Mandchoukouo link={{{2}}} Mengkukuo Mongolia.png Mongolie Nepal.png Népal link={{{2}}} Oman link={{{2}}} Philippines British Raj.png Raj britannique link={{{2}}} Shanxi link={{{2}}} Siam Tannu Tuva.png Tannou-Touva link={{{2}}} Tibet link={{{2}}} Xibei San Ma Sinkiang.png Xinjiang Yemen.png Yémen link={{{2}}} Yunnan

Afrique

South Africa.png Afrique du Sud Ethiopia.png Éthiopie link={{{2}}} Liberia

Océanie

Australia.png Australie New Zealand.png Nouvelle-Zélande