Ouvrir le menu principal
Tibet
Tibet.png
Capitale:
Lhassa

Type de gouvernement:
Régime autoritaire

Faction:
Neutre

Le Tibet est un pays d'Asie centrale situé entre la Chine, le Xibei San Ma, le Xinjiang, le Raj britannique, le Népal et le Bhoutan. Pays à l'armée et à la production industrielle minimes, le Tibet reste généralement neutre durant le conflit, ne pouvant réellement apporter son soutien à l'effort de guerre. Dominé par des voisins plus puissants, le pays peut néanmoins être guidé vers plus de grandeur en tentant de s'étendre vers les pays les plus faibles et isolés de son entourage.

Sommaire

Contexte historique

De 1934 à 1941, le Tibet fut dirigé par le régent Jamphel Yeshe Gyaltsen, par la suite remplacé par le troisième Taktra Rinpoche, qui le fit ensuite vraisemblablement assassiner. Cette régence avait pour but l'attente de la formation du 14e dalaï-lama. Depuis la révolution chinoise et la chute de la dynastie Qing, le Tibet avait en effet obtenu son indépendance et tentait de récupérer ses territoires légitimes. Finalement, l'arrivée au pouvoir de Mao Zedong entraîna l'annexion du Tibet à la Chine, en 1950, par un accord non reconnu par le dalaï-lama, depuis en exil.

Technologie

Technologies militaires Technologies navales Technologies aériennes Électronique et industrie Doctrines
  • Armes légères basiques


Le Tibet débute avec une unique technologie, les armes légères basiques, et ne dispose que de deux emplacements de recherche pour compenser son retard. Ses priorités nationales génériques peuvent cependant lui en fournir trois de plus.

Politique

Partis politiques

Parti politique Idéologie Popularité Chef du parti Au pouvoir ?
Retting Rinpoche   Non aligné 100% Jamphel Yeshe Gyaltsen Oui
Parti fasciste   Fasciste 0% Dirigeant aléatoire Non
Parti démocratique   Démocratique 0% Dirigeant aléatoire Non
Parti communiste   Communiste 0% Dirigeant aléatoire Non

Diplomatie

Le Tibet est un pays non-aligné et bénéficie d'un bonus diplomatique envers les pays de cette idéologie. Enclavé, il est encerclé par le Raj britannique, le Népal, le Bhoutan, le Xinjiang, le Xibei San Ma et la Chine, et reste généralement neutre dans le conflit.

Si Waking the Tiger est actif, toutes les factions chinoises peuvent disposer de priorités nationales permettant soit d'attaquer, soit de soumettre le Tibet.

Priorités nationales

 
L'arbre des priorités nationales génériques.

Le Tibet utilise l'arbre des priorités nationales génériques, qui est divisé en cinq grandes sections :

  • La section militaire fournit de l'expérience terrestre et des bonus de recherche pour les technologies et doctrines terrestres.
  • La section aérienne fournit de l'expérience aérienne, des bases gratuites et des bonus de recherche pour les nouveaux avions et les doctrines aériennes.
  • La section maritime fournit de l'expérience maritime, des bonus de recherche pour les modèles de navires et les doctrines navales, et des chantiers navals gratuits.
  • La section industrielle fournit des usines civiles et militaires gratuites, ainsi que des infrastructures, des bonus de recherche dans les domaines industriels et de pointe, et des emplacements de recherche supplémentaire.
  • La section politique permet de gagner du poids politique, puis de choisir une famille idéologique et des bonus permettant de la renforcer. Les parcours pouvant être choisis sont le fascisme, le communisme, la neutralité et l'interventionnisme démocratique. Le Tibet étant au départ non-aligné, il peut choisir n'importe laquelle de ces voies sans difficultés.

Économie

Lois

Lois de conscription Législation économique Législations commerciales

  Volontaires uniquement

  Économie civile

  Économie exportatrice

1,5 % de population recrutable

35% d'usines de biens de consommation
-30% vitesse de construction des usines
+30% coût de conversion des usines
Carburant produit par unité de pétrole : -40%
Réserves de carburant : -25%

50 % des ressources pour l'exportation
-5% de temps de recherche
+10 % Production des usines
+10 % Production des chantiers navals
+15 % vitesse de construction

Le Tibet utilise un ensemble de lois classiques. Sa loi de recrutement militaire limite ses forces recrutables à 47 000 hommes, tandis que sa loi économique réquisitionne une de ses deux usines civiles.

Usines

Usines en 1936
 
1 Usine militaire
 
0 Chantier naval
 
2 Usines civiles

L'industrie tibétaine est très limitée : le pays ne dispose que d'une usine militaire pour produire ses armes légères, et de deux usines civiles, dont une est consacrée aux biens de consommation. Seules ses priorités nationales peuvent donc lui permettre de s'industrialiser.

Ressources

Total des ressources en 1936
 
Pétrole
 
Caoutchouc
 
Acier
 
Aluminium
 
Tungstène
 
Chrome
0 0 0 0 2 0

Le Tibet ne produit que deux unités de tungstène, inutiles à son effort de guerre initial. Il manque en revanche de l'acier nécessaire à la production des armes basiques.

Armée