Unités terrestres

De Hearts of Iron 4 FR Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page décrit les mécanismes directement associés aux unités terrestres.
Pour les mécanismes de combat terrestre, consultez la page Guerre terrestre.

Les unités terrestres apparaissent sur la carte sous forme de divisions se déplaçant à l'échelle des provinces. Une division est composée de bataillons de différents types qui améliorent certaines statistiques au détriment d'autres. Certaines privilégient l'attaque lourde, d'autres mettent en avant la vitesse, d'autres encore recherchent l'équilibre... Une division est conçue et peut être modifiée, puis doit être équipée et recrutée avant d'être déployée.

Les divisions peuvent ensuite être regroupées au sein d'un groupe de commandement, qui peut recevoir un dirigeant (général ou maréchal) qui lui apporte des bonus. Au sein d'un même groupe, des divisions sont ensuite affectées à un plan de bataille qui détermine leur comportement. Le but de la guerre terrestre est de faire disparaître les divisions ennemies autant que possible, pour mieux les submerger, en les poussant à user leur matériel, épuiser leurs réserves et, finalement, en les encerclant pour les anéantir.

Mouvement

Chaque unité possède des statistiques de vitesse. Celles-ci déterminent la rapidité de mouvement de l'unité. Le bataillon le plus lent d'une division définit la vitesse maximale de l'unité. En outre, plusieurs facteurs (infrastructure, supériorité aérienne, etc.) affectent la vitesse de l'unité. Lors de déplacements, le terrain affecte également la vitesse de mouvement. Il est possible d'ordonner à des unités de se déplacer en effectuant un clic droit sur la destination souhaitée dans l'interface de la carte principale. Une infobulle indique le temps estimé nécessaire pour que l'unité se rende à sa destination.

Si une unité est déplacée dans une province où une division ennemie est présente, le combat s'engage.

Statistiques

Article principal : Guerre_terrestre#Statistiques
Écran des détails de l'unité

Les statistiques des unités terrestre sont déterminées par les bataillons qui la composent, les statistiques de son équipement et celles de modificateurs. Ces statistiques sont divisées en statistiques de base, statistiques de combat et statistiques diverses. Les statistiques de combat affectent directement la résolution du combat, tandis que les statistiques de base comportent des éléments tels que les PV, l'organisation de l'unité, ainsi que le taux de consommation de ravitaillement. Il est possible de consulter les différentes statistiques, leurs valeurs, ainsi que leur infobulle de description soit en cliquant sur l'icône de l'unité dans l'aperçu de division, soit en consultant ses détails dans le concepteur de division.

L'effet des différentes statistiques est détaillé ici. Par ailleurs, de nombreux facteurs peuvent améliorer les statistiques de certains types de division, comme les doctrines terrestres.

Coût du matériel

Le recrutement de chaque division nécessite une certaine quantité de réserves, de matériel et de temps d'entraînement. Lorsqu'une division manque de matériel ou de réserves, elle se bat moins efficacement, et peut même finir par totalement disparaître. Si la logistique fonctionne bien, les pertes peuvent cependant être efficacement compensées.

Ajusteurs de terrain

Article principal : Terrain

Le terrain peut influencer les performances de différents types d'unités. À l'inverse, certains bataillons comme les marines, ou certaines troupes de soutien comme le génie, permettent de compenser les malus dus au terrain. Le rapport d'une division à un type de terrain peut être étudié dans les détails de l'unité. De façon assez logique, certaines unités sont plus vulnérables dans un type de terrain donné. Des chars souffriront de lourdes pénalités en forêt et en montagne tandis que, dans cette dernière, des troupes spécialisées seront plus efficaces.

Organisation

L'organisation est l'une des plus importantes statistiques de chaque unité. Elle indique à quel point une unité est organisée et prête au combat. Les unités terrestres battent en retraite lorsque leur organisation est épuisée. En outre, les unités peuvent subir des dégâts d'organisation pendant le combat. Des unités en cours de déplacement ou sortant tout juste d'un combat ont souvent une organisation bien plus basse que si elles ont eu le temps de se préparer. Cela peut donc être le moment idéal pour attaquer, par exemple lorsqu'une division ennemie vient de s'épuiser dans un assaut sur des fortifications. À l'inverse, lorsqu'une unité vient de remporter une victoire et ne s'est pas encore réorganisée, il peut être prudent de la faire attendre un peu, en particulier pour les divisions à l'organisation faible, comme les blindés.

Une division sans organisation se repliera presque aussitôt qu'elle sera attaquée, et est incapable de se déplacer.

Taux de recouvrement

Le taux de recouvrement est la statistique de base affectant l'organisation d'une unité. Elle détermine à quelle vitesse celle-ci se réorganise. Plus ce taux est élevé, plus la division pourra reprendre rapidement les combats.

Selon la division

  • Unité : 0,1 à 0,4, selon le type d'unité.
  • Certaines technologies de doctrine, particulièrement dans le cadre de la guerre mobile, augmentent la vitesse de récupération de base.
  • Certains membres du personnel militaire du gouvernement d'un pays peuvent augmenter la vitesse de récupération.

Selon la situation

  • En déplacement : La vitesse de récupération des unités en déplacement est réduite de -0,2.
  • Conditions météorologiques : De mauvaises conditions météorologiques peuvent faire baisser la vitesse de récupération.
  • Infrastructure : Chaque niveau d'infrastructure au-dessus/en-dessous de 5 confère +0,05/-0,05 de vitesse de récupération.
  • Ravitaillement : Le manque de ravitaillement peut faire baisser la vitesse de récupération.

Types d'unité

Une division d'infanterie dans le concepteur de divisions.

Il existe de nombreux types de bataillons qui peuvent être combinés pour former une division. Ils appartiennent à trois domaines : infanterie, troupes mobiles, et blindés. Il est possible de combiner les trois (par exemple en accompagnant l'infanterie d'un blindé lourd), mais cela peut faire perdre à la division ses avantages (par exemple, une unité d'infanterie au milieu de blindés légers fera perdre l'avantage de vitesse de ces derniers).

Infanterie

  • Arme légères : L'infanterie de base, moyen bon marché de garnir les lignes de front, est la clé de voûte de la plupart des armées. Seule, elle est cependant très vulnérable et doit souvent être accompagnée pour se défendre face à la plupart de divisions.
  • Forces spéciales : Un équipement et un entraînement spécialisés confèrent une supériorité aux forces spéciales, lorsqu'elles évoluent dans leur élément. Elles sont également plus tenaces que l'infanterie normale.
  • Marines : Spécialisées dans le combat amphibie, les troupes de marines peuvent effectuer un débarquement ou traverser des rivières et marais sans pénalité.
  • Infanterie de montagne : Ces troupes sont expertes du combat en montagne et dans les collines, et ne sont pas pénalisées dans ce milieu. Elles sont donc très utiles pour tenir des frontières en altitude, par exemple.
  • Parachutistes : Les parachutistes peuvent être lâchés derrière les lignes ennemies à l'aide d'avions de transport. Ils ne peuvent être accompagnés que de bataillons de soutien lors de telles missions.
  • Canons : Des pièces d'artillerie tractées par des chevaux ou mototractées qui fournissent un soutien d'artillerie à l'infanterie. On en trouve plusieurs types :
  • Canons antiaériens : Ces canons offrent une bonne défense contre les avions ennemis, diminuant leur supériorité aérienne et les malus qu'elle entraîne. Ils peuvent également percer le blindage des chars les plus légers, même si ce n'est pas leur fonction.
  • Artillerie : L'artillerie doit être protégée, mais provoque plus de dégâts que l'infanterie contre des troupes légères.
  • Lance-roquettes : Un type d'artillerie plus porté sur l'offensive que l'artillerie conventionnelle.
  • Canons antichars : Un moyen avantageux de transpercer le blindage des chars ennemis. Ces canons sont essentiels pour assurer la survie d'une infanterie confrontée à des divisions blindées.

Troupes mobiles

  • Cavalerie : De l'infanterie à cheval. Elle possède une meilleure vitesse et une bonne capacité à éliminer les partisans, ce qui peut la rendre très utile pour des missions de garnison dans les territoires occupés. Autrement, elle peut accompagner les blindés des pays ne pouvant produire assez de véhicules motorisés.
  • Véhicules motorisés : Cette infanterie se déplace en camions, à bonne vitesse. Elle est idéale pour accompagner des blindés rapides sans pénaliser leur vitesse tout en accroissant l'organisation de la division.
  • Lance-roquettes motorisé : Lance-roquettes montés sur des camions pour apporter plus de valeur d'attaque aux divisions motorisées.
  • Véhicules mécanisés : Ces véhicules sont plus lents et coûteux que les motorisés, mais bien plus résistants. Ils sont parfaits pour accompagner des blindés moyens ou lourds sans leur faire perdre trop de statistique de résistance.

Blindé

Bataillons blindés classifiés selon le type de véhicule qui les compose. Chaque modèle de char classique dispose de ses variantes de chasseurs de char, artillerie AM et canon antiaérien AM.

  • Chars : Véhicules blindés coûteux et polyvalents. Ils se répartissent en chars légers, moyens, lourds, super-lourds et modernes.
  • Chasseurs de chars : Variantes des précédents armées de canons antichars, les chasseurs de chars sacrifient l'efficacité anti-infanterie pour une puissance de feu conséquente face aux autres véhicules blindés.
  • Artillerie AM : Variantes des précédents armées de canons d'assaut, ces modèles sont extrêmement puissants contre l'infanterie, mais faibles contre le blindage.
  • Canon antiaérien AM : Variantes des précédents armées de canons antiaériens, ces modèles servent à réduire la supériorité aérienne ennemie. Ils peuvent également percer le blindage des chars les plus légers.

Soutien

Article principal : Division#Compagnies de soutien
  • Reconnaissance : Augmente la statistique de reconnaissance et la vitesse en terrain difficile.
  • Génie : Augmente la statistique de retranchement et réduit les pénalités de terrain.
  • Maintenance' : Augmente la fiabilité
  • Police militaire : Augmente la répression.
  • Logistique : Réduit la consommation de ravitaillement.
  • Hôpital de campagne : Réduit les pertes au combat et la diminution d'expérience.
  • Transmissions : Augmente la statistique d'initiative, favorisant l'arrivée de renforts et une planification plus rapide.