Éthiopie

De Hearts of Iron 4 FR Wiki
Révision datée du 26 janvier 2020 à 14:23 par Histony (discussion | contributions) (à jour)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Éthiopie
Ethiopia.png
Capitale:
Addis-Abeba

Type de gouvernement:
Régime autoritaire

Faction:
Neutre

L’Éthiopie est un des rares pays d'Afrique débutant la partie en 1936 en n'étant pas sous domination européenne, l'autre étant le faible Liberia. Elle est cependant menacée de perdre rapidement ce privilège car elle commence la partie en guerre sur deux fronts contre l'Italie supérieure en nombre et en technologie, et désireuse de s'emparer de son territoire pour étoffer son empire colonial. Lorsqu'elle est contrôlée par l'IA, l'Éthiopie perd systématiquement le conflit, mais un joueur organisé peut espérer organiser une défense solide en se repliant sur la capitale et, peut-être, préserver son indépendance. Du fait de sa situation difficile, plongée dès le départ dans le feu de l'action, l'Éthiopie peut représenter un défi intéressant pour un joueur aguerri.

Dans les parties débutant en 1939, le pays n'existe plus et est totalement annexé par l'Italie.

Contexte historique

Depuis 1930, l’Éthiopie était gouvernée par l'empereur Haïlé Sélassié Ier qui entreprit un programme de modernisation du pays. En 1935, cependant, l'Italie, désireuse d'accroître son empire colonial et de venger la défaite d'Adoua, prépara une invasion depuis ses possessions en Somalie et en Érythrée. Malgré des protestations de la Société des Nations (et des menaces de sanctions commerciales qui ne furent jamais appliquées), l'Italie envahit le pays en 1936 et, malgré une défense héroïque, celui-ci tomba peu après, tandis que l'empereur partait en exil.

Après cinq années d'occupation meurtrière et de résistance, l’Éthiopie fut libérée en 1941 dans le cadre de la campagne d'Afrique de l'Est menée par les Alliés, et Haïlé Sélassié Ier retrouva le pouvoir jusqu'en 1974.

Technologie

Technologies militaires Technologies navales Technologies aériennes Électronique et industrie Doctrines
  • Armes légères basiques
  • Infanterie de montagne I


L’Éthiopie débute avec un très fort retard technologique face à l'Italie contre qui elle est en guerre. Elle ne dispose en effet que d'armes légères dépassées et de la capacité à produire des troupes de montagne. Elle n'a ni doctrines, ni aviation susceptibles de l'aider à résister, et ne dispose que de deux emplacements de recherche pour combler son retard, bien que ses priorités nationales lui permettent d'en obtenir d'autres.

Politique

Partis politiques

Parti politique Idéologie Popularité Chef du parti Au pouvoir ?
Dynastie salomonide neutrality Non aligné 100% Haile Selassie Oui
Rébellion Woyane democracy Démocratique 0% Futawrari Yeebio Woldai Non
Fasciste fascism Fasciste 0% Dirigeant aléatoire Non
Communiste communism Communiste 0% Dirigeant aléatoire Non

Diplomatie

Pays enclavé, l’Éthiopie débute dans une difficile guerre sur deux fronts face à une Italie supérieure en nombre et en technologie.

L’Éthiopie débute en guerre contre l'Italie, sur deux fronts, au nord et au sud-est, sans aviation pour se défendre contre les attaques aériennes ennemies, sans port pour son ravitaillement, et sans industrie capable de rivaliser avec son ennemie. Elle ne dispose par ailleurs d'aucun allié.

Priorités nationales

L'arbre des priorités nationales génériques.

L’Éthiopie utilise l'arbre des priorités nationales génériques, qui est divisé en cinq grandes sections :

  • La section militaire fournit de l'expérience terrestre et des bonus de recherche pour les technologies et doctrines terrestres.
  • La section aérienne fournit de l'expérience aérienne, des bases gratuites et des bonus de recherche pour les nouveaux avions et les doctrines aériennes.
  • La section maritime fournit de l'expérience maritime, des bonus de recherche pour les modèles de navires et les doctrines navales, et des chantiers navals gratuits.
  • La section industrielle fournit des usines civiles et militaires gratuites, ainsi que des infrastructures, des bonus de recherche dans les domaines industriels et de pointe, et des emplacements de recherche supplémentaire.
  • La section politique permet de gagner du poids politique, puis de choisir une famille idéologique et des bonus permettant de la renforcer. Les parcours pouvant être choisis sont le fascisme, le communisme, la neutralité et l'interventionnisme démocratique. L’Éthiopie étant au départ non-alignée, elle peut choisir n'importe laquelle de ces voies sans difficultés.

Économie

Lois

Lois de conscription Législation économique Législations commerciales

Volunteer Only.png Volontaires uniquement

Civilian Economy.png Économie civile

Export Focus.png Économie exportatrice

1,5 % de population recrutable

35% d'usines de biens de consommation
-30% vitesse de construction des usines
+30% coût de conversion des usines
Carburant produit par unité de pétrole : -40%
Réserves de carburant : -25%

50 % des ressources pour l'exportation
+5% de vitesse de recherche
+10% Production des usines
+15% vitesse de construction

L’Éthiopie utilise un ensemble de lois classiques. Malgré son état de guerre, elle n'a recours qu'à une armée de volontaires qui représente cependant 91 000 hommes, ce qui lui donne une certaine réserve. Sa loi économique réquisitionne en revanche une de ses deux seules usines civiles, ralentissant tout commerce et toute construction.

Usines

Usines en 1936
Military factory
2 Usines militaires
Naval dockyard
0 Chantier naval
Civilian factory
2 Usines civiles

L'industrie éthiopienne est on ne peut plus basique : deux usines civiles sont consacrées aux biens de consommation, et ses deux usines militaires produisent des armes tant bien que mal, avec une pénurie de matériaux.

Ressources

Total des ressources en 1936
Oil.png
Pétrole
Rubber.png
Caoutchouc
Steel.png
Acier
Aluminum.png
Aluminium
Tungsten.png
Tungstène
Chromium.png
Chrome
0 3 0 0 0 0

L’Éthiopie ne produit que trois unités de caoutchouc, inutiles à son effort de guerre en début de partie. Elle ne dispose en revanche d'aucun moyen de se procurer l'acier nécessaire à la fabrication d'armes, n'ayant pas d'usine civile à consacrer au commerce.

Armée

12Infantry.png Divisions d'infanterie 1Mountaineers.png Division de montagne

L’Éthiopie dispose de 12 divisions d'infanterie, dont onze sont composées de quatre bataillons d'armes légères, et une de neuf, ce qui les rend bien inférieures aux divisions italiennes. Elle dispose également d'une division d'infanterie de montagne formée de six bataillons. Toutes sont au niveau 2 d'expérience et manquent de matériel. Ses forces terrestres peuvent être dirigées par un général :

  • Seyoum Mengesha, niveau 2, Renard du désert

Le pays, enclavé, ne dispose pas de flotte et, bien qu'il ait une base aérienne, il n'a pas d'aviation ni les technologies pour en avoir une.

Stratégie

L'une des meilleures chances de survie de l’Éthiopie consiste à grouper ses troupes dans une ou deux positions plus simples à défendre, notamment sa capitale, afin de conserver ses industries tout en offrant une plus grande résistance aux forces italiennes qui perdront énormément de troupes en s'écrasant sur la défense éthiopienne. Cela dit, la capitale ne pourra être défendue éternellement sans un bon regain d'organisation, et savoir lancer la bonne contre-attaque au bon moment reste essentiel. Les priorités nationales industrielles peuvent également être un bon moyen d'obtenir des usines civiles, et donc d'importer de l'acier.


Europe

Albania.png Albanie Austria.png Autriche Belgium.png Belgique Bulgaria.png Bulgarie Denmark.png Danemark Spain.png Espagne Estonia.png Estonie Finland.png Finlande link={{{2}}} France Greece.png Grèce Hungary.png Hongrie Ireland.png Irlande Italy.png Italie Latvia.png Lettonie Lithuania.png Lituanie link={{{2}}} Luxembourg Norway.png Norvège Netherlands.png Pays-Bas Poland.png Pologne link={{{2}}} Portugal German Reich.png Reich allemand Romania.png Roumanie United Kingdom.png Royaume-Uni Slovakia.png Slovaquie Sweden.png Suède Switzerland.png Suisse Czechoslovakia.png Tchécoslovaquie Turkey.png Turquie Soviet Union.png Union soviétique Yugoslavia.png Yougoslavie

Amérique du Nord

Dominion of Canada.png Canada link={{{2}}} Costa Rica link={{{2}}} Cuba Dominican Republic.png République dominicaine United States.png États-Unis link={{{2}}} Guatemala Haiti.png Haïti link={{{2}}} Honduras Mexico.png Mexique link={{{2}}} Nicaragua link={{{2}}} Panama El Salvador.png Salvador

Amérique du Sud

Argentina.png Argentine Bolivia.png Bolivie Brazil.png Brésil Chile.png Chili Colombia.png Colombie Ecuador.png Équateur link={{{2}}} Paraguay Peru.png Pérou link={{{2}}} Uruguay link={{{2}}} Venezuela

Asie

link={{{2}}} Afghanistan Saudi Arabia.png Arabie saoudite Bhutan.png Bhoutan China.png Chine Chinese People's Republic.png Chine communiste Guangxi Clique.png Clique du Guangxi Netherlands.png Indes néerlandaises link={{{2}}} Iran Iraq.png Irak Japan.png Japon British Malaya.png Malaisie britannique Manchukuo.png Mandchoukouo link={{{2}}} Mengkukuo Mongolia.png Mongolie Nepal.png Népal link={{{2}}} Oman link={{{2}}} Philippines British Raj.png Raj britannique link={{{2}}} Shanxi link={{{2}}} Siam Tannu Tuva.png Tannou-Touva link={{{2}}} Tibet link={{{2}}} Xibei San Ma Sinkiang.png Xinjiang Yemen.png Yémen link={{{2}}} Yunnan

Afrique

South Africa.png Afrique du Sud Ethiopia.png Éthiopie link={{{2}}} Liberia

Océanie

Australia.png Australie New Zealand.png Nouvelle-Zélande