Ouvrir le menu principal
Finlande
Finland.png
Capitale:
Helsinki

Type de gouvernement:
Démocratie

Faction:
Neutre

La Finlande est pays scandinave frontalier de la Suède, de la Norvège et de l'Union soviétique, situé le long de mer Baltique. Cette puissance de taille modeste est la cible des revendications soviétiques qui peuvent conduire à une guerre au cours de laquelle la Finlande peut tenter d'en appeler à l'aide (rarement suffisante) de la Suède pour résister jusqu'à l'obtention d'une paix blanche. Si elle se trouve en difficulté face au géant communiste, la Finlande peut également se ranger aux côtés du Reich allemand au sein des forces de l'Axe afin de mieux résister.

Jouer la Finlande peut permettre de remporter le succès Steam Northern Light (disponible également pour la Suède, la Norvège et le Danemark), qui implique d'imposer ce pays à la tête d'une faction dominant la région scandinave.

Sommaire

Contexte historique

Dans le cadre du pacte germano-soviétique, la Finlande devait relever de la sphère soviétique. En 1939, l'URSS demanda donc à pouvoir y installer des bases, procédure habituelle en vue de l'annexion du pays qui avait été également utilisée contre les Pays baltes. La Finlande ayant refusé, cela déboucha sur la Guerre d'Hiver, du 30 novembre 1939 au 13 mars 1940, qui se solda par un désastre pour les soviétiques : alors que leur armée était bien supérieure en nombre et en qualité, elle subit de lourdes pertes et ne parvint pas à pénétrer le territoire finlandais. Finalement, une paix de compromis fut signée. Si la Finlande y perdit des territoires, l'URSS y perdit sa réputation militaire. Après un tel échec, son armée semblait être totalement incompétente, ce qui conforta Hitler dans ses projets d'invasion de l'Union soviétique.

L'Allemagne se rapprocha donc de la Finlande et, lorsque l'opération Barbarossa fut lancée en juin 1941, l'URSS attaqua préventivement des bases finlandaises, entraînant une nouvelle guerre, dite « de Continuation », qui dura jusqu'en septembre 1944. Si l'Allemagne fournit beaucoup d'aide à la Finlande, cette dernière ne considérait pas que ces hostilités appartenaient au conflit mondial. Si le Royaume-Uni et ses alliés ont déclaré la guerre à la Finlande (mais pas les États-Unis), ils n'ont pas pour autant participé au conflit, qui garda un statut à part. En septembre 1944, un armistice fut signé, en faveur de l'URSS. Celle-ci demandait que toute troupe allemande quitte le sol finlandais.

Les Allemands ne souhaitant pas obtempérer, cela déboucha sur la Guerre de Laponie, entre Finlande et Allemagne, jusqu'en avril 1945.

Technologie

Technologies militaires Technologies navales Technologies aériennes Électronique et industrie Doctrines
  • Armes légères I
  • Compagnie du génie I
  • Compagnie de reconnaissance I
  • Artillerie tractée
  • Croiseur lourd I
  • Sous-marin I

Hormis ses technologies terrestres qui lui donnent accès à des divisions d'infanterie de bonne qualité, la Finlande est technologiquement limitée. Elle n'a pas de technologie aérienne et sa technologie navale est basique. La Finlande dispose par ailleurs de trois emplacements de recherche, d'autres pouvant être débloqués grâce aux priorités nationales.

Politique

Esprit national

 
{{{Titre}}}
  • Taux de recouvrement des divisions : +25%
  • Usure des divisions : -10%
  • Attaque des divisions en territoire national : +20%
  • Défense des divisions en territoire national : +20%
Expression finnoise désignant la résilience de la population finlandaise. Le pays a déjà traversé des heures sombres, elle en surmontera d'autres.

La Finlande débute avec un esprit national symbolisant la forte ténacité de ses troupes durant la Guerre d'Hiver. Résistantes et retrouvant facilement leur moral, les armées finlandaises pourront assurer une meilleure défense du territoire national.

Partis politiques

Parti politique Idéologie Popularité Chef du parti Au pouvoir ?
Suomen Keskusta   Non aligné 79% Kyösti Kallio Oui
Suomen Sosialidemokraattinen Puolue   Démocratique 10% Risto Heikki Ryti Non
Isänmaallinen Kansanliike   Fasciste 10% Viho Annala Non
Suomen Kommunistinen Puolue   Communiste 1% Aimo Aaltonen Non

Diplomatie

Non-alignée, la Finlande débute la partie hors de toute faction, avec un bonus relationnel pour les pays de son idéologie. Elle peut cependant rejoindre une faction, généralement l'Axe, lorsqu'elle est attaquée par l'Union soviétique dans le cadre de ses priorités nationales.

Priorités nationales

 
L'arbre des priorités nationales génériques.

La Finlande utilise l'arbre des priorités nationales génériques, qui est divisé en cinq grandes sections :

  • La section militaire fournit de l'expérience terrestre et des bonus de recherche pour les technologies et doctrines terrestres.
  • La section aérienne fournit de l'expérience aérienne, des bases gratuites et des bonus de recherche pour les nouveaux avions et les doctrines aériennes.
  • La section maritime fournit de l'expérience maritime, des bonus de recherche pour les modèles de navires et les doctrines navales, et des chantiers navals gratuits.
  • La section industrielle fournit des usines civiles et militaires gratuites, ainsi que des infrastructures, des bonus de recherche dans les domaines industriels et de pointe, et des emplacements de recherche supplémentaire.
  • La section politique permet de gagner du poids politique, puis de choisir une famille idéologique et des bonus permettant de la renforcer. Les parcours pouvant être choisis sont le fascisme, le communisme, la neutralité et l'interventionnisme démocratique. La Finlande étant au départ non-alignée, elle peut choisir n'importe laquelle de ces voies sans difficultés.

Économie

Lois

Lois de conscription Législation économique Législations commerciales

  Service militaire court

  Économie civile

  Économie exportatrice

2,5 % de population recrutable

35% d'usines de biens de consommation
-30% vitesse de construction des usines
+30% coût de conversion des usines

50 % des ressources pour l'exportation
-5% de temps de recherche
+10 % Production des usines
+10 % Production des chantiers navals
+15 % vitesse de construction

Bien qu'elle ait une législation de conscription plus sévère que la plupart des pays, la Finlande débute avec des réserves quasiment épuisées. Sa législation économique mobilise, de plus, trois de ses sept usines civiles.

Industrie

Usines en 1936
 
3 Usines militaires
 
1 Chantier naval
 
7 Usines civiles

L'industrie finlandaise est au départ modeste, en particulier du point de vue de la production de matériel militaire, et ses constructions sont au départ assez limitées et lentes. Ses priorités nationales peuvent néanmoins permettre au pays de s'industrialiser plus rapidement.

Ressources

Total des ressources en 1936
 
Pétrole
 
Caoutchouc
 
Acier
 
Aluminium
 
Tungstène
 
Chrome
0 0 13 0 0 2

Ces chiffres représentent le total produit : selon les lois sur le commerce, une certaine quantité peut être exportée.

Avec 12 unités d'acier et 2 de chrome, la Finlande est un pays pauvre en ressources, même si elle peut produire quelques armes de base sans importations. Ses infrastructures sont peu développées, ce qui laisse de la place à quelques améliorations de la production.

Armée

Armée de terre

17  Divisions d'infanterie 1  Division de cavalerie

L'armée finlandaise est plutôt nombreuse pour la taille du pays : son infanterie est répartie entre 10 divisions bien formées de six bataillons d'armes légères accompagnées de génie (Jalkaväkidivisioona), et de sept autres plus faibles, avec seulement trois bataillons et une compagnie du génie (Erillinen Prikaati). Elle dispose également d'une division de deux bataillons de cavalerie accompagnés d'une compagnie de reconnaissance (Ratsuväkiprikaati). Le pays n'a par ailleurs pas de réserves disponibles en 1936, ce qui limite son potentiel militaire de base.

La Finlande dispose de deux généraux pouvant commander ses troupes :

  • Erik Heinrichs, niveau 4, Spécialiste de l'hiver, Ranger
  • Vilho Petter Nenonen, niveau 3, Officier de commando, Spécialiste de l'hiver

Flotte

Navires capitaux en 1936
 
2 Croiseurs lourds
Navires d'escorte et sous-marins en 1936
 
4 Sous-marins

La flotte finlandaise, très maigre, est composée de deux croiseurs lourds et de quatre sous-marins, bien insuffisants pour prendre le contrôle de la mer Baltique.

Aviation

La Finlande ne dispose pas d'aviation en 1936, ni des technologies pour s'en doter.

Stratégie

...

Succès

 
Northern Light
En tant que pays scandinave, formez votre propre faction et ayez le Danemark, la Suède, la Norvège et la Finlande dans celle-ci.


Northern Light, qui implique d'être à la tête d'une faction regroupant les pays scandinaves (et donc, généralement, de les réduire à l'état de fantoches), est généralement plus facile à obtenir avec la Suède, la Finlande devant anticiper l'attaque de l'Union soviétique qui est un état nettement plus puissant qu'elle. Cependant, parvenir à unifier la Scandinavie sous la bannière finlandaise avant l'attaque russe peut augmenter nettement les chances de succès de la résistance.


Europe

  Albanie   Autriche   Belgique   Bulgarie   Danemark   Espagne   Estonie   Finlande   France   Grèce   Hongrie   Irlande   Italie   Lettonie   Lituanie   Luxembourg   Norvège   Pays-Bas   Pologne   Portugal   Reich allemand   Roumanie   Royaume-Uni   Slovaquie   Suède   Suisse   Tchécoslovaquie   Turquie   Union soviétique   Yougoslavie

Amérique du Nord

  Canada   Costa Rica   Cuba   République dominicaine   États-Unis   Guatemala   Haïti   Honduras   Mexique   Nicaragua   Panama   Salvador

Amérique du Sud

  Argentine   Bolivie   Brésil   Chili   Colombie   Équateur   Paraguay   Pérou   Uruguay   Venezuela

Asie

  Afghanistan   Arabie saoudite   Bhoutan   Chine   Chine communiste   Clique du Guangxi   Indes néerlandaises   Iran   Irak   Japon   Malaisie britannique   Mandchoukouo   Mengkukuo   Mongolie   Népal   Oman   Philippines   Raj britannique   Shanxi   Siam   Tannou-Touva   Tibet   Xibei San Ma   Xinjiang   Yémen   Yunnan

Afrique

  Afrique du Sud   Éthiopie   Liberia

Océanie

  Australie   Nouvelle-Zélande