Ouvrir le menu principal

Nicaragua

Nicaragua
Republic of Nicaragua.png
Capitale:
Managua

Type de gouvernement:
Régime autoritaire

Faction:
Neutre

Le Nicaragua est un pays d'Amérique centrale qui fait le lien entre le Honduras et le Costa Rica. Comme la plupart des pays de la région, il ne dispose que d'une armée très réduite et de quelques usines, ce qui en fait un pays très faible. Non aligné, il ne prend généralement pas part au conflit, sauf lorsque les hostilités se répandent sur le continent américain, et sa puissance négligeable en fait dans tous les cas un acteur très secondaire du continent.

Comme pour tous les pays d'Amérique, l'indépendance du Nicaragua est garantie par les États-Unis ce qui le protège contre les attaques extérieures au continent, mais la politique interventionniste de la super-puissance américaine limite également ses possibilités d'expansion dans la région.

Sommaire

Contexte historique

En 1936, Anastasio Somoza García prit le pouvoir, inaugurant une dynastie qui devait régner sur le pays durant plusieurs décennies. En effet, ayant perdu la présidence en 1947, il reprit peu après le pouvoir par un coup de force, jusqu'à son assassinat en 1956. Durant la Seconde Guerre mondiale, le Nicaragua déclara la guerre au Japon en même temps que les États-Unis. Le pays ne participa cependant pas du tout aux combats et, s'il bénéficia du prêt-bail, il ne reçut que du matériel obsolète. La guerre permit en revanche à Anastasio Somoza García de saisir les propriétés des membres de la communauté allemande dans le pays, ce qui lui permit de devenir le plus gros propriétaire du pays.

Technologie

Technologies militaires Technologies navales Technologies aériennes Électronique et industrie Doctrines
  • Armes légères basiques
  • Artillerie I
  • Chasseur de l'entre-deux-guerres
  • Bombardier de l'entre-deux-guerres

Le Nicaragua ne dispose au départ que de peu de technologies, terrestres et aériennes, et son matériel est daté. Ses deux emplacements ne lui permettent que de se développer lentement, bien que ses priorités nationales lui permettent d'obtenir des emplacements supplémentaires.

Politique

Partis politiques

Parti politique Idéologie Popularité Chef du parti Au pouvoir ?
Parti non-aligné   Non aligné 70% Anastasio Somoza García Oui
Partido Liberal Nacionalista (PLN)   Démocratique 15% Juan Bautista Sacasa Non
Parti fasciste   Fasciste 5% Dirigeant aléatoire Non
Parti communiste   Communiste 10% Dirigeant aléatoire Non

Diplomatie

Non-aligné, le Nicaragua débute avec un bonus relationnel envers les autres pays de cette idéologie. Comme tous les pays d'Amérique, son indépendance est garantie par les États-Unis qui, par leurs priorités nationales, peuvent influencer sa politique intérieure et extérieure.

Priorités nationales

 
L'arbre des priorités nationales génériques.

Le Nicaragua utilise l'arbre des priorités nationales génériques, qui est divisé en cinq grandes sections :

  • La section militaire fournit de l'expérience terrestre et des bonus de recherche pour les technologies et doctrines terrestres.
  • La section aérienne fournit de l'expérience aérienne, des bases gratuites et des bonus de recherche pour les nouveaux avions et les doctrines aériennes.
  • La section maritime fournit de l'expérience maritime, des bonus de recherche pour les modèles de navires et les doctrines navales, et des chantiers navals gratuits.
  • La section industrielle fournit des usines civiles et militaires gratuites, ainsi que des infrastructures, des bonus de recherche dans les domaines industriels et de pointe, et des emplacements de recherche supplémentaire.
  • La section politique permet de gagner du poids politique, puis de choisir une famille idéologique et des bonus permettant de la renforcer. Les parcours pouvant être choisis sont le fascisme, le communisme, la neutralité et l'interventionnisme démocratique. Le Nicaragua étant au départ non-aligné, il peut choisir n'importe laquelle de ces voies sans difficultés.

Économie

Lois

Lois de conscription Législation économique Législations commerciales

  Volontaires uniquement

  Économie civile

  Économie exportatrice

1,5 % de population recrutable

35% d'usines de biens de consommation
-30% vitesse de construction des usines
+30% coût de conversion des usines

50 % des ressources pour l'exportation
-5% de temps de recherche
+10 % Production des usines
+10 % Production des chantiers navals
+15 % vitesse de construction

Le Nicaragua débute avec un ensemble de lois classiques. Sa conscription limite fortement sa population recrutable (environ 7 000 hommes), et sa législation économique mobilise une de ses deux usines civiles pour la production de biens de consommation.

Usines

Usines en 1936
 
1 Usine militaire
 
0 Chantier naval
 
2 Usines civiles

L'industrie du Nicaragua est très limitée. Une seule de ses deux usines civiles peut servir à la construction de bâtiments, et le pays ne dispose au départ que d'une usine militaire.

Ressources

Total des ressources en 1936
 
Pétrole
 
Caoutchouc
 
Acier
 
Aluminium
 
Tungstène
 
Chrome
0 0 0 0 0 1

Ces chiffres représentent le total produit : selon les lois sur le commerce, une certaine quantité peut être exportée.

Le Nicaragua produit comme unique ressource une unité de chrome, qui est consacrée à l'exportation. Les ressources réduites des pays voisins limitent encore plus ses possibilités de production.

Armée